Image de Luis Royo

Il souffleta la rose.

Un vent glacé souffla.

Comme il criait au Bien,

Personne ne broncha.

Cela n’eut l’air de rien.

 

Ce fut si peu de chose.

Il se piqua le doigt.

Comme il ne le vit pas,

Ce fut menu fretin,

Cela n’eut l’air de rien.

 

Beaucoup de temps passa.

Goutte à goutte, le sang

Lentement le quitta.

Et dans d’autres jardins

La rose vivait bien.