Photo Peter Lindbergh

 

C’est une image d’une série de photos du célébrissime Peter Lindbergh pour le « Vogue » italien . Les modèles sont Asia Argento et Adrien Brody. Toute la série baigne dans une ambiance « lynchienne ».

J’y vois et le lui fais dire….... ce que je veux !

Sourire.

 

 

Telle qu’il le lui a demandé.

Elle a les bras levés croisés derrière la tête.

C’est si beau, ce geste de cet instant où elle obéit.

Il parle, il a le sourcil concentré. Il est attentif à elle, à elle seulement.

 

Elle obéit à quoi ? Au moindre de ses désirs. Tout tient dans le mystère du sens vrai de ce « ses ».

Les siens à lui, comme le lirait n’importe qui ? Les siens à elle comme, à bien y regarder, la grammaire en permet aussi l’ interprétation ?

Ses désirs à elle, oui en vérité, décryptés et passés par son filtre à lui.

Un filtre un peu magique.

Tamis chinois.

Lui obéir tout en s’obéissant puisque l’ordre reçu est un ordre souhaité, un ordre lu dans nos pensées.

Bien peu, des deux côtés, connaissent cette osmose.

Elle prend du temps avant que d’être atteinte. Consume tant d’énergie de sa part à lui.

Extra-lucidité. Voir en nous. Nous amener à voir ce qu’il a vu. A oser être ce qu’il a vu.

Lui obéir. S’obéir.

Voir à travers.

Pas à tort.

 

Mentor.