E COMME ESTHETISME ( SURPRISE ! )

 

Je referme ce soir ma section « Esthétisme » par ce dessin. J’y tiens particulièrement. Il nous a été gentiment « offert » via e-mail par Azaeria.

Je l’ai mis une quinzaine de jours à l’abri pour vous le proposer ce soir dans ces circonstances précises.

Il me paraissait intéressant après Dali et Ungerer de vous « montrer » quelque chose d’une débutante, d’autant plus que ce dessin révèle un talent certain.

 

Merci donc à elle et bonne route.

 

 

 

AUTRE CHOSE: UNE HISTOIRE DE LISTE ...

 

J’ ai eu aujourd’hui la surprise de me retrouver référencée sans aucune démarche personnelle et donc avec un double plaisir sur D.Moz.org.

La description de mon blog y apparaît ainsi : « Auroraweblog : site personnel d’un couple amateur qui au jour le jour définit le BDSM  SELON LEUR POINT DE VUE. »

 

Je ne sais qui a rédigé cet intitulé mais j'avoue qu'il me convient parfaitement. Les majuscules en rouge sont dues à ma frappe tant c’est précisément ce que j’essaie en effet de faire ici quotidiennement.

Il n’y rien de savant ici, rien de définitif… Tout ce qui est écrit n’appartient qu’à ma réflexion personnelle sur notre monde et nos pratiques. Si « je » était « une autre », les propos ici tenus seraient sans doute bien différents, tant il y a d’écoles, de définitions, de philosophies, de façons de percevoir le mode de vie BDSM .

 

J’évoque ici en filigrane la curieuse aventure survenue à M. sur ce que l’on appelle une « liste » de diffusion.

Cette liste, gérée par des gens intègres, passionnés et passionnants, offre toute une section de textes de réflexion sur le SM, rédigés par les responsables du site.

 

Elle comporte aussi, comme toute liste, un panneau de messages et discussions.

M . y a placé un texte à lui, une réflexion sur la nature du « Maître » dans le SM, pensant ouvrir ainsi justement un débat.

A sa (notre) grande stupéfaction, la réaction des « membres participants » a été d’une agressivité incroyable.

 

Le refus de réfléchir et de débattre s’est accompagné de propos d’une grossièreté rare.

Nous avions par le passé, rencontré bien des problèmes de censure mais ils étaient d’une autre nature (liés à des conflits d’intérêts personnels). Jamais encore nous n’avions entendu parler de « pollution » d’un forum à la suite d’un appel ouvert à la réflexion.

 

Les pratiquants BDSM ne laisseront jamais de me surprendre et de me désoler.

Entre les obtus, qui suivent leur pensée unique, les autres, qui suivent leur gourou, voici que je découvre une dernière catégorie, celle des « participants muets » et qui veulent imposer leur mutisme aux autres. Leur seule prise de parole consistant en des messages qui ressemblent plutôt à des petites annonces ou à de la drague classique façon Minitel…

Les listes ont toujours eu un autre esprit.

Navrée de m'apercevoir à nouveau que la « mode » de la consommation est réellement la dernière en vogue et que le corps instinctif prime désormais sur le corps reflet de l’esprit .

 

S’ils me lisaient d’aventure, que surtout les deux gestionnaires de la liste ne se sentent pas visés par mes propos qui ne concernent que leurs intervenants frappés d'une goujaterie sans borne!

 

Quoi qu’il en soit, l’écriture en BDSM révèle les rapports de "pouvoir" (quel pauvre mot pour de bien piètres acteurs!) qui, bien au-delà de ceux des pratiques elles-mêmes, sous tendent le monde et le milieu SM…

 

Pour ma part et une fois de plus, je suis bien aise de n’écrire plus qu’ici…