Ils étaient trois à avoir représenté l’emblématique trio du « Pop Art » américain.

Andy Warhol et Roy Lichtenstein nous avaient déjà quittés. Le dernier d’entre eux, Tom Wesselmann, vient de le faire à son tour hier.

 

Le « Pop Art » fut une forme d’expression plastique qui se voulait en rupture totale avec l’expressionnisme abstrait ou le minimalisme américain.

 

Ainsi vit-on réapparaître le figuratif dans leurs œuvres, un figuratif qui s’emparait du même coup des codes de la bande dessinée et de la publicité.

 

On peut voir au musée Ludwig à Cologne cette œuvre, la plus connue sans doute de Tom Wesselmann, un collage  intitulé « Bathtub3 ». Elle est impressionnante. On pourrait presque dire que la femme n’y figure qu’en « aplat », tandis que prédomine la toute puissance colorée des objets en relief autour d’elle.

 

Le « Pop Art » fut diversement apprécié. Je l’ai bien aimé. Je l’aime encore plus avec le temps.

Ne préfigurait-il pas en quelque sorte notre monde de choses aseptisées où chacun ne vit pourtant que pour son petit « quart d’heure de célébrité », celui qu’Andy Warhol assurait à tout être humain.

 

Il y aurait là de quoi philosopher longtemps, non ?