Enfin ! U-blog refonctionne ! ( cri de joie !)

Cinq minutes plus tard, cri d'horreur, l'enregistrement et post des photos est inutilisable...

Bravo, la team en or!

 

« Libération » consacre dans son numéro d’aujourd’hui sa une et trois pages au phénomène des blogs.

Cela commence par un édito de Jean-Michel Thénard intitulé « Perturbateurs ».

En voici quelques mots :

« …Le phénomène n’en finit pas de révéler notre époque. Où l’intime s’exhibe de plus en plus, où la subjectivité ne se cache plus, où, puisqu’il n’y a plus de maître à penser, personne n’entend déléguer à quiconque le droit de savoir ; où l’on se convainc que sa façon de voir vaut bien celle de n’importe qui et que son témoignage n’a pas moins de noblesse qu’un autre, où l’on revendique non seulement ce que l’on est professionnellement –plombier, soldat, chef d’entreprise etc., mais  aussi son droit à parler de tout autre chose. Ainsi va le blog… »

 

S’ensuivent un article de fond où l’on blablate sur les blogs et leur nombre ( plus de 5 millions aujourd’hui dans le monde) pendant quelques lignes pour en revenir bien vite à une analyse du comment le blogging est en train de changer le mode de fonctionnement des médias US ( analyse de la campagne électorale Bush-Kerry), une colonne sur les blogs des journalistes de Libé, un second article sur les blogueurs US ayant connu des problèmes avec leur entreprise ( affaires qui avaient été relayées en leur temps sur Médiatic).

 

 

Une troisième page est consacrée aux motivations de cinq blogueurs illustres ( trois français, deux américains), en ce sens qu’ils ont déjà « une surface » sur Internet, encore un article sur l’impact des blogs sur l’information outre-atlantique, et une dernière colonne de définitions : moblog, RSS, etc.

 

Ma question serait : « Où sont passés le plombier et le soldat de l’éditorial ? »

Parce que sur les cinq millions de blogueurs, ce ne sont certes pas les journalistes et les chefs d’entreprises les plus nombreux.

Passer totalement à l’as le blogueur de base qui ne produit pas de véritable information mais qui bloguin bloguant est tout de même l’acteur principal de ce « phénomène », c’est passer (et c’est dommage de la part de « Libé » mais cela ne fait que confirmer que « Libé » n’est plus ce qu’il était) complètement à côté du sujet, la une du jour étant « La blog génération »…

 

A ce sujet, c’est à dire « du blogging noble au blogging vulgum pecus » avez-vous remarqué l’encart rouge qui clignote sur la home de U-blog.

Il y a une « élection » du weblog de l’année qui se met en place sous le titre des clics d’or 2005.

Et bien, je vous conseille justement de cliquer !

Vous y verrez les conditions de participation. Déjà l’énoncé des catégories dans lesquelles on peut « concourir » est édifiant ( vous verrez que l’on en revient à Libé) et de plus, vous pouvez inscrire votre blog dans plusieurs de ces catégories si vous pensez qu’il est digne d’y figurer : l’inscription ne coûte que 400 euros pour la première catégorie et 100 euros par catégorie successive. Jusqu’à 1200 euros de participation, vous pouvez régler par carte bancaire, au-delà de 1200 euros, le chèque bancaire est accepté.

 

Vous pariez combien, vous, que le blog de l’année ne sera pas celui d’un plombier, ni le vôtre, ni le mien ?????