Je n’aime pas tout chez nos amis américains, loin s’en faut !

Je n’évoque même pas, ce n’est ni l’heure ni le lieu d’ouvrir ce débat, leur conception de la planète, leur libéralisme outrancier. Je vais simplement m’en tenir à stigmatiser cette attitude qui fait qu’à quelques jours de leur présidentielle, ils semblent encore hésiter entre Bush et Kerry. Comme si hésiter était possible…Le seul résultat pouvant sortir de cette bataille d’urnes à la photo-finish serait la répétition de la grande manip de la dernière élection : Remember Florida !

 

A côté de cela, j’apprécie la façon dont ils conçoivent le BDSM : eux par ailleurs si puritains ont réussi, comme leurs voisins canadiens, à créer tout un solide tissu associatif autour de ce qu’ils considèrent de façon débonnaire simplement comme un « Life Style ».

Foin du dress-code, des débats pitoyables et répétitifs, des casse-bonbons, des « stars and strass », des vrais-faux-vrais, des « M’as-tu vu(e) ?, M’as-tu lu(e) ? » ( bons messieurs ou bonnes Dames),  des présomptueux (ses) et des cire-pompes de tout poil qui sévissent chez nous.

 

Le BDSM américain a ses voix. Elles sont empreintes, de « quelque côté du manche » que l’on se situe, du respect le plus total de l’autre.

Ce qui, vous le savez, n’est pas le cas en France.

Je parle ici évidemment de ceux qui s’expriment « philosophiquement » sur le sujet. Pas des commerçants : sur ce point, je ne suis nullement dupe et je sais bien que ce sont des sites américains qui sont les plus vendeurs de la miteuse ou effrayante pornographie SM que certains se font un plaisir de revendre ou de simplement reprendre de par chez nous.

 

Mais pour ceux qui ont quelque chose à dire, et pour ceux des nôtres qui voudraient quelque chose à lire, c’est du côté américain que je leur conseillerais de se tourner en ces temps.

 

La preuve, cette « devise » de la soumise américaine, présente sur la plupart de leurs listes d’expression, dont le texte émane d’un certain Roguer et que j’ai traduite ( et donc fatalement un peu trahie) sur cette image.

Il se trouve que cette devise, ce pourrait, sans retouche aucune, être la mienne.

Celle de l’esprit de ce blog. Bien français pourtant.

 

Français à 100 %!