Illustration Brian Tarsis

 

C’est à douze ans que j’ai lu pour la première fois « Autant en emporte le vent ».

Première fois car mon adolescence est bien souvent, ensuite, retombée dans la marmite…

Je rappelle ici pour les fâcheux, le cinquième droit imprescriptible du lecteur cité par Daniel Pennac dans « Comme un roman »:

-le droit de lire n’importe quoi.

 

Puis, il y eut le cinéma qui distille de temps en temps les vieilles toiles et le film, n’en déplaise aux mêmes fâcheux, je l’ai adoré aussi ( I love you, Mister Clark Gable) !

Cela dit, il n’empêche que, on a beau s’identifier à Scarlett et n’avoir que douze ans et des prédispositions encore fort vagues pour le BDSM, on pense déjà avec conviction qu’une bonne fessée ne lui ferait pas de mal, à la Belle Brune !!! 

 

Alors, quand je découvre aujourd’hui que le célèbre illustrateur Brian Tarsis ( beaucoup de ses premiers dessins en noir et blanc ont « imagé » des posts de ce blog) poursuit sa carrière en couleur et qu’il a « commis » récemment ce dessin « Rhett et Scarlett », je ne résiste pas au plaisir de le poser ici, fantasme  ( ?) ou phantasme ( ?) littéraire et/ou cinématographique enfin réalisé…

 

 

PS ( Réédit nocturne 00h58) : Et voilà maintenant M. qui me fait sa crise de jalousie au sujet de Clark Gable là:

http://www.u-blog.net/AURORARCHIVESETBDSM/note/45316

Message perso: Si Tu Te laisses pousser la moustache, ô Maître, rien à faire : je romps !

;-)