E COMME ESSENTIEL ...

 

Sans amour, rien...

Sans confiance, rien...

 

Un corps qui se tord sur un lit

Bercé d’une étrange harmonie

Qui le ferme et puis le déplie…

 

Percussions au rythme très free,

Cadence intense, je gémis

Je m’offre plus et j’en revis .

 

Des fils noirs sur ma peau très blanche

Moi les lanières, toi le manche

C’est notre accord de ce dimanche…

 

Tu écris sur mon dos en rouge

Des idéogrammes qui bougent

Qui changent et qui se multiplient.

 

Tu mets mes seins à marée haute

Dans ma tête les rêves flottent

Et tu m’enseignes l’infini…

 

Tu mets mon sexe en feu de vie

Ma source brûle et se délie

Tu y viens finir à l’envi…

 

Tu me réinventes à loisir

Et je me perds dans ce désir

Qui m’entraîne au bout de la nuit.

 

Sans amour :rien

Sans confiance :rien

Avec : le plaisir

Avec : l’avenir.

 

01/01/2003            Pour M….

 

                                  A…..

 

Ce poème fut mis en ligne tel quel "ailleurs"  en date du 2 janvier. Ce fut le dernier que j'y publiai, puisque nous fûmes "blacklistés" du  fameux serveur le 6 janvier,  jour des Rois (du Roi? ) ...