Ange de chair, de satin

Noyé dans ses liens

S’endort d’un sommeil serein

Repentie jusqu’au matin

Amoureuse jusqu’à demain

Et des milliers de demains

Rêveuse encore

Berceuse encore

Corps pour ton corps

Jusqu’à l’aurore…