Rousses feuilles mouvantes

Odeur d’humus

De cuir flambant

Automne

Nostalgique épilogue

De notre août si vivant

Automne

Douce et docile pente

Vers la brume et le fog

Vers les larmes d’Horus…

 

Mais je dessinerai sur ma peau

Les symboles

De l’été le plus chaud,

Parabole,

Berceuse pour Toi seul

A la male saison,

Quand les brises qui feulent

Emportent la raison.

 

Rousses feuilles flambantes

Cuir odorant

Mes cheveux tant et plus

Automne

Châtaigne dans sa bogue

Nos souvenirs d’enfants

Automne

Qu’il pleuve ou qu’il vente

Ou bien qu’il tonne d’un son rogue

Ce ne sont que jours en sus,

 

Jours pour nous

Jours de nous.