M COMME "MES IMAGES" ...

Sur les listes, les news groups ou les sites BDSM, les membres ont la possibilité d’exposer leurs images personnelles dans de petites galeries.

Les dominateurs montrent généralement leurs exploits ou leurs soumises ou leurs exploits sur leurs soumises…Je l’ai toujours écrit, il y a un petit côté exhib’ « chez nous »

Je ne critique pas. M. l'a fait aussi et il traîne ici et là quelques images de moi dans les lieux que je cite… La plupart d’entre elles, vous les avez vues d’ailleurs sur ce blog.

 

Bon, ces galeries, on y jette un coup d’œil, comme ça, en passant.

Des gens dont on ignore tout, on comprend seulement qu’ils ont voulu se faire plaisir en se dévoilant « en situation ».

Ce qui est plus amusant, c’est lorsque l’on tombe sur la galerie de ceux que l’on connaît virtuellement. Là, on observe plus attentivement et généralement sans beaucoup de générosité. Parce que l’on est étonné de ce que la réalité soit si éloignée ou si proche de ce que l’on imaginait.

On se dira par exemple : « Elle, la cellulite ne l’a pas épargnée, ce n’est pas de la peau d’orange qu’elle a sur les cuisses, c’est un plissé soleil ! » ou « Elle pèse encore plus en tonnes qu’en prétention » ( nous sommes tous pareils et avons  peu de pratique des logiciels de retouche). D’un autre, on pensera « Je savais qu’il était totalement parano mais en plus il en a le regard ! »…

J’ai ces pensées, je dois l’avouer, sans remords. C’est de bonne guerre.. Je sais que les mêmes, voyant mes images, diront « Quelle haridelle, l’Aurora, elle n’a que la peau sur les os ! ».

 

Et puis, il y les autres, ceux qui ne publient que des images « venues d’ailleurs » et parfois on a de jolies surprises : des fleurs, des scènes de l’heroic fantasy, des dessins d’elfes, de belles photos, des graphismes très romantiques…

On sent que ce sont des choses qui leur tiennent à cœur. Et cela confirme toute la dimension onirique que je ressens très fort à la racine des raisons qui nous font être D, être s etc…

Ces « galeristes »-là me sont très sympathiques . S’ils venaient à passer par ici, j’ai envie de leur dire : ouvrez donc un weblog, mettez des phrases sur vos images, racontez ce qu’elles vous disent, parlez des épines sur vos roses, donnez des mots à vos maux., faites de « votre » BDSM un BDSM vivant, particulier, différent…Loin du prêt-à-porter facile…

Aussi original que l’est chacun de vous.