M COMME MELANGE POUR UN COCKTAIL ESTIVAL ( OU NOTES PARESSEUSES 5 : LA GRILLE ...)

 

Qu’on n’ouvre pas la grille

Où je semble en prison,

Qu’on laisse que scintille

Ce tout dernier rayon,

Ce soleil malhabile

De fin de saison,

Mystérieux et fragile

Plus que de raison…

 

Car je suis à ma place.

Le monde que je vois

Va par delà les glaces

Des faux miroirs du soi.

Et je reste paisible

Derrière mes barreaux:

J’attends mon indicible,

Mon plus que beau,

 

Mon secret adagio

Qui se passe de mots…