Puisque " StarAc’ " a remis " " l’Orange.. " au goût du jour, je vous livre la mienne, petit poème écrit pour Ma Docile, l'année dernière quand nous dûmes passer par le trou de la " chattière ".

Pour lui dire que mes sentiments n’ont pas changé.

 

        

   Mon orange

   Au pays du soleil
   Où le chant des cigales régale
   Les orangers, je rêve.
   Je rêve d’une moitié d’orange.
   La Mienne…
   Quête incessante depuis des années
   Enfin rencontrée.
   Un soir de " libres mots "…
   Longs échanges avant les jolis maux...

   Le corps à corps
   Le corps à cuir, le corps à fer,
   A feu et à sang.

   Pas de quartier pour ta peau
   Au goût mandarine.
   C’est la Passion " C " ma vitamine.
   Plaisirs divins…Merci Marquis !
   Je suis Béat…Comédie divine…
   Mandarin dans ton palais…
   Impériale palatine.

   Mais ma clémence pour tes tétons
   N’a pas détourné les pépins de ta vie…
   Ma moitié d’orange,
   Au vent d’hiver qui te dérange,
   Tu t’es perdue dans un échange
   Que je ne souhaitais…
   Seul mon amour sèche tes pleurs…
   Et cette agrume amère
   Me démange le cœur.

   M.

   Février 2003