LE SENAT N’EXAMINERA PAS LA LEN EN SECONDE LECTURE AVANT DEBUT AVRIL ; IL NOUS RESTE DU TEMPS POUR NOUS MOBILISER ET AGIR : POUR TOUTES LES INFOS ET LES PETITIONS EN COURS, C’EST ICI !!!

 

 

                  

 

      

La « fille en chaînes » pleure son « Maître » en photographie, Helmut Newton, décédé ce jour accidentellement à l’âge de 83 ans.

 

Né Helmut Nevstaedter en 1920 dans une famille juive de Berlin, ses parents eurent soin de lui faire quitter l’Allemagne dès 1938. Après quelques temps passés à Singapour, il émigra en Australie, pays dont il prit la nationalité.

 

Plus tard, ayant opté pour le nom de Helmut Newton, il allait aussi devenir l’époux de l’actrice June Brunell , plus connue aujourd’hui sous son pseudo de photographe : Alice Springs.

 

Helmut Newton devait acquérir son immense notoriété à travers la photographie de mode : il fut l’un des plus grands illustrateurs des pages de « Vogue ». En France, il collabora à « Elle », « Marie_Claire » dans leur grande époque mais aussi au « 20 ans »  des années glorieuses Filipacchi.

 

Helmut Newton suscita aussi souvent la controverse avec le qualificatif de « porno-chic » qui lui fut accolé notamment lors de la publication de ses « Grands nus ».

 

Il avait récemment publié « Sumo » le livre de photos le plus lourd du monde vendu à prix d’or avec la table pour le poser afin de le feuilleter, table issue de l’imagination de Philippe Starck.

 

Adolescente, j’ai abordé la photo à travers le regard que j’ai posé sur ses pages de mode, ainsi que celles de Guy Bourdin…

Un peu plus tard, j’ai connu Richard Avedon, David Bayley, Jean-Loup Sieff, Jean-François Jonvelle et l’extraordinaire Robert Mapplethorpe.

 

Ce sont tous ceux-là qui m’ont conduite vers les grands anciens : les Man Ray, Brassai, Robert Doisneau, Cartier-Bresson et j’en oublie….

 

Entre 16 et 30 ans, j’ai pas mal commis moi-même dans la photographie (amateur) avant de comprendre qu’il s’agissait d’un moyen d’écriture, certes, mais pas du mien !

 

C’était en tout cas celui d’Helmut Newton auquel je tenais à rendre cet hommage ému ici ce soir avec l'une de ses rares photos ayant trait au thème de mon blog...