BDSM paralléliSMe.

Photo © Waclaw Wantuch

 
 
Je me souviens de ce que nous disions.
Nos thèses, antithèses, synthèses, accords et contradictions, plaisir de l’opposition en une même vision.
Des tas de jeux de mots, de « je », de maux, d’équilibriSMe et de paralléliSMes.
Ainsi nous débutâmes, ainsi nous commençâmes.
Et ce n’était pas affaire de corps ou raison du plus fort mais raison de trame ou affaire d’âmes…