LIBERTINAGE ET MANIPULATION: (2° épisode de SM et Libertinage).

 

                           

 

SM, LIBERTINAGE , COMMERCE ET INTERNET….

 

" In Internet Véritas "

 

La L.E.N. contre laquelle nous avons appelé à pétitionner montre aujourd’hui par la voix même et les propos de la fameuse Nicole Fontaine des signes d’apaisement : elle ne passera sûrement pas telle qu’elle est en l’état présent car elle condamnerait l’Internet à n’être plus le foisonnement d’idées contradictoires mais si enrichissantes qu’il est à l’heure actuelle mais en ferait principalement une source d’information " en liberté surveillée " mais aussi, mais surtout un formidable espace de commerce en ligne. Quelle horreur !

Et pourtant que ce serait facile, un vrai " meilleur des mondes " vers lequel nous allons déjà !!!!

Certains ne se sont-ils pas mis à proposer des consultations psy en ligne ( mais oui !), ne se lancent-ils pas dans les " chats " pour " les minorités sensibles" comme les handicapés ou les " cinquantenaires rugissants " autrement appelés " troisième âge " ? Et pourquoi, puisque cela aussi est à la mode, ne pas se mettre prochainement ( vous allez voir d'ici peu la pythie que je suis!) à vendre du weblog ? Et quand on découvre que tout cela est du à la même société commerciale ... Et qu’elle ne se limite pas qu'à ça... Voilà un potentiel qui justifie autant d’ardeur... surtout si même l'Art devient "porteur".... prochainement aussi!

Je suis venue en béotienne totale sur le Web début 2002… Et contemporainement sur le Web " BDSM "…

Je n’y voyais qu’un jardin extraordinaire (merci, Charles Trenet !) et je prenais sans réfléchir. Puis, beaucoup plus tard, des événements m’ont amenée à avoir l’envie de comprendre, de comprendre cet aspect commercial que j’évoque aujourd’hui.

Qui cherche trouve : il existe des sites comme " Whois " que TOUS peuvent consulter et qui sont de vraies surprises… Oh ! On n’y trouve rien d’érotique ! Simplement des dates, qui sont par exemple celles de dépôts de noms de domaine et cela donne une toute autre lecture de l’histoire et de l’éthique de certains sites… On voit que des spécialistes " affirmés " du BDSM avaient eu l’ambition d’être sur tous les fronts du " libertinage " marchand mais qu’ils n’ont pas concrétisé… Les dates de dépôt de noms de domaine de leurs concurrents révèlent que ceux-ci ont peut-être à l’époque été plus rapides… Qui peut savoir vraiment ????

Puis, un jour, les mêmes choses reviennent à la Une. Portées par d’autres, entend-on dire ici et là. Vraiment ?

Là encore, qui pourrait le dire ? A moins, une fois de plus, de faire des investigations sur la Toile… Il est de belles manipulations qui se révèlent alors quand on cherche un peu sur le Net et qui créeraient bien des surprises voire des hauts le cœur à ceux que l’on prend pour des dupes… A ceux à qui l’on propose " La valse aux adieux " larmoyante pour ne pas leur dire que le film qui se joue c’est " Manipulator 2 : le retour ".

Et si c’était de plus le retour des mêmes " vendeurs" que cités plus haut ? Sacrée surprise pour moi " on da Web " hier soir !

On a tort de ne pas être intéressé par ces envers du décor ! Ils expliquent tant de choses ! L’argent, toujours, la manne commerciale de la toile contre les déclarations d’intention peines de trémolos.

Quel rapport avec les libertins?

Et bien... Le parc " Libertinix " c'est pour bientôt, avec ses multiples faces...

" Tous ensemble, tous ensemble, ouais ! ouais !" et nul doute que la plupart des " joueurs " se feront porter présents, conditionnés qu’ils sont déjà ou qu’ils deviennent peu à peu… Un tour de passe-passe, le jeu du bonneteau où l’on mélange les cartes et puis voilà. Et pas d’erreur : chacun y trouvera à sa faim, du moins continuera-t-il à le croire et les caisses enregistreuses continueront elles aussi de tourner.

Et le "terrain de chasse" s'agrandissant, le "gibier" sera multiplié pour les prédateurs. 

Et à la fin, nous serons entourés d’amateurs (au sens péjoratif de ce terme) avec tous les risques et les déviations qu’ils pourront entraîner…. D’amateurs " BDSM "(mais cela était déjà fait !) mais aussi d’amateurs " échangistes ", " mélangistes " etc….D’amateurs curieux, oui, c’est à dire d’amateurs curieux d’occases de toutes sortes.

Pas de libertins, non , pas de libertins… Cela, ça sent le rêve si l’on regarde côté soleil ou le " dossier de presse " si l’on regarde côté ombre.

Et pour tout ce que je vous ai dit là et qui est vérifiable par quelques clics et copies d'écran, oui, je suis fière d’être ce que je suis, et fière que M. et moi soyons ce que nous sommes.

Nous regrettons le SM authentique, celui d ‘ " avant ", non pas parce que nous sommes passéistes mais parce que ceux et celles qui se moquent de cet " avant " n’ont pas l’honnêteté de dire au grand jour le commerce qu’ils s’apprêtent à faire DES sexualités divergentes. Le même que les mêmes faisaient hier du seul commerce SM. Mais du commerce, du commerce et seulement du commerce.

Le BDSM " pur et dur " était et est heureusement pour bien des gens une sexualité de réels transgressifs, d’  " Uomini contro ", avec ses mystères, ses clairs-obscurs qui nous donnent toute notre noblesse et qui nous inscrivent dans la droite ligne, dans l’héritage certain de mes chers libertins…Ceux d’antan. Les vrais, les révolutionnaires !!!