Mon A., pour répondre à tes posts N° 66 et 67, voici une courte réflexion que j'avais autrefois  postée, ailleurs, avant de te connaître:

 

"Bonjour
Juste un petit mot à rajouter.
Si " l’attention et l’écoute " sont le plaisir du dominateur, elles font surtout partie de ses devoirs, le premier étant le respect absolu de son sujet (soumis, soumise, esclave, ou toute autre appellation libre).
Les droits du dominateur ont un corollaire : ses devoirs qui sont le droit des soumis de trouver une réponse à leur attente, leur confiance, au don du pouvoir offert (et non pris ou " arraché ")
Malheureusement trop de " petits maîtres autoproclamés " l’oublient…
Au détriment d’abord de ceux qui leur donnent cette confiance et de l’image du S.M. en général."

M.