L COMME LAMENTABLE (OU DIS-MOI COMMENT TU DOMINES!)....

 

Sur un site ami, j’ai eu à connaître il y  quelques jours d’une histoire lamentable.

A bien y réfléchir, celle-ci ne pouvant se passer que dans notre monde, je vous la résume ici….

 

Un homme qui me paraît très bien (oui, oui !) recherche, suite à son divorce, une nouvelle compagne soumise… Rien que de très logique chez nous.

Sur un quelconque chat, il tombe sur une jeune canadienne et la conversation s’instaure….En viennent-ils à envisager une relation ou bien est-ce un simple dialogue, je n’en sais rien mais toujours est-il que les questions de la petite soumise canadienne tournent autour du relationnel, du type « Pourrais-je poser ma tête sur votre épaule sans en demander la permission ? »….

Etonnement de notre ami qui en vient à découvrir que cette jeune femme qui est tout de même nantie de quatre expériences n’a jamais vécu la moindre relation sentimentale avec ses précédents « maîtres », se contentant d’un rôle très marqué d’ « objet » auprès de ceux-ci…

 

Nous y voilà une fois de plus, à ces hommes qui viennent se réfugier dans la « Domination » pour pouvoir « victimiser » quelqu’un…. Lui faire payer les ratages de leur propre passé, les petites contrariétés du présent. Se comporter en « Maîtres » comme on peut les voir dans « Histoire d’O » au cinéma (Ont-ils jamais lu le livre ?)…

Et ils trouveront, hélas, ces « lamentables », toujours quelque proie à se mettre sous la dent car il l’auront convaincue d’agir ainsi selon LES règles en usage….

 

La vie n’est pas plus un film qu’un roman, ni un long fleuve tranquille d’ailleurs..

Comme je le disais hier, je n’ai personnellement jamais compris quelles étaient les motivations réelles à la Domination (et guère plus celles à la soumission !) tant il doit y en avoir de nombreuses.

Et je reste malgré l’exemple présenté ici ce soir tout aussi persuadée que ceux qui se disent Dominateur pour le seul amour de leur compagne ou compagnon sont au moins aussi hypocrites que ces faux maîtres évoqués dix lignes plus haut, qui ont appâté la soumise nouvelle à grand coups de ces règles édictées à la mords-moi-le nœud qui se répandent comme une traînée de poudre depuis que l’Internet se fait aujourd’hui un devoir de les  véhiculer de site en site..

 

Le vrai Dominateur a dans le sang de dominer. Pourquoi ? Ce n’est certainement pas à moi de le dire et il y a assurément trente mille raisons de porter cela en soi. L’angélisme des uns (« Tout, tout pour ma chérie, ma chérie… ».Merci, Michel Polnareff !) n’est pas crédible puisqu’on fait toujours quelque chose pour SOI et pas par altruisme avant tout (surtout dans ce domaine !)…

 

Quant aux autres ( les « lamentables »), je suis heureuse d’être aujourd’hui arrivée à bon port et de ne plus risquer d’en rencontrer.