The milky essence of sleep, photo by zambet-in-palma.

Photo © zambet-in-palma.

 
 
A quelques-unes d’entre nous, clés de voûte de leur BDSM…
 
 
C’était par ses yeux fermés que passaient sa délicatesse, ses attentions.
Par les yeux, regard que l’on feint clos, pupilles étroitement mises à l’abri, temps suspendu, séparation temporaire, comme une forme de caresse cachée, une marque de respect à l’autre, à ses faiblesses connues mais jamais publiquement reconnues.
 
Un système de défense par rapport à ce qui pourrait se produire si les masques tombaient, si les choses étaient soudain brutalement dévoilées, les petitesses plus nombreuses que les grandeurs.
 
Elle faisait comme tant d’autres.
 
Ce sont parfois les soumises qui protègent les maîtres.
Solides, stoïques et certaines de pouvoir tout tenir sur leurs épaules, elles sont comme les arbres sur lesquels, une nuit, la foudre insoutenable s’est abattue et qui ont malgré tout résisté.