BDSM Domination Soumission Jeanette Devno Eroticartproject photographie 1.

BDSM Art Domination Soumission Jeanette Devno Eroticartproject photographie 2.

BDSM Art Domination Soumission Jeanette Devno Eroticartproject photographie 3.

BDSM Art Domination Soumission Jeanette Devno Eroticartproject photographie 4.

BDSM Art Domination Soumission Jeanette Devno Eroticartproject photographie 5.

BDSM Art Domination Soumission Jeanette Devno Eroticartproject photographie 6.

BDSM Art Domination Soumission Jeanette Devno Eroticartproject photographie 7.

BDSM Art Domination Soumission Jeanette Devno Eroticartproject photographie 8.

BDSM Art Domination Soumission Jeanette Devno Eroticartproject photographie 9.

BDSM Art Domination Soumission Jeanette Devno Eroticartproject photographie 10.

BDSM Art Domination Soumission Jeanette Devno Eroticartproject photographie 11.

BDSM Art Domination Soumission Jeanette Devno Eroticartproject photographie 12.

Toutes les photos © Jeanette Devno.

 
 
Ceci est ma 1881ème note, la plus « lourde » en images de tout ce blog.
Mais celles-ci le valaient bien…
 
 
Après qu’un commentateur m’a invitée, la semaine passée, à visiter le site de Felix Ruckert, je me suis un peu aventurée sur le Web BDSM allemand.
Compte tenu du fait que je ne parle pas un traître mot de cette langue, je me suis plutôt attardée sur quelques sites qui avaient une version anglaise et qui ne m’ont rien apporté de nouveau.
 
Jusqu’à ce que j’arrive sur la page de « KissMeHard » qui est exclusivement proposée dans l’idiome de Goethe.
C’est cependant celle-ci qui m’a le plus intéressée.
A ce qu’il me semble avoir compris - et je mets là tous les conditionnels possibles - « KissMeHard » serait la vitrine sur la Toile d’un lieu où se déroulent des soirées BDSM dont il présente le calendrier, peut-être même une association puisqu’il donne des liens vers d’autres lieux de rassemblement et propose même des formations en photographie et un ciné-club.
Ceci m’a amenée à cliquer sur leur « galerie » où j’ai découvert les nombreux clichés de la photographe Jeanette Devno (qui les publie sous le titre d’« Eroticartproject ») et qui est partie prenante de « KissMeHard ».
 
L'oeuvre de cette femme m’a enchantée.
Elle se saisit d’un thème qu’elle fait ensuite fructifier en une longue séquence qui relate une histoire (de BDSM, de soumission, bien entendu) comme dans un roman-photo.
C’est passionnant, bien conduit, cela sent le réalisme des situations même s’il est évident que c’est avant tout un travail esthétique et, par là même, créé de toutes pièces.
 
J’aime beaucoup la longue série d’images (et encore, je n’en publie qu’un échantillon) qui précède mes quelques mots.
Tous les ingrédients réunis correspondent à ma vision des choses.
Deux personnages, une relation qui semble amoureuse, le respect, le partage, la complicité, les troubles de la soumise rendues au millimètre d’âme près, les instruments (bandeau, menottes, cordes, bondage), l’atmosphère (un instantané de domination soft et extrêmement tendre, mené sur le fil de l’attente, des effets de surprise renouvelés, des variations émotionnelles)…
 
On sait combien j’apprécie ce qui peut me laisser libre court à mon imagination, aux narrations que j’ai envie de me raconter et qui sont toujours des histoires où je peux me projeter…
 
Là, c’est parfait (et c’est peu dire !).
 
Dans les délicates photographies de Jeanette Devno, toutes d’un érotisme subtil et raffiné, - que je vous incite à visiter ici  pour vous y construire au départ d’autres clichés votre propre « roman-photo » - je suis exactement au cœur de moi, de « mon » BDSM, de mes fantasmes…
 
Chapeau bas à l’artiste !
 
Après cela, après une « mise en images » aussi complète, je me demande ce qu'il me reste à dire et si, au fond, ce blog ne pourrait pas se terminer ainsi.