L COMME LA BD. SM. (5): Guido CREPAX

 

                             

 

Après de brillantes études d'architecture à Milan, Guido CREPAX commence, à 25 ans, sa carrière d'illustrateur dans la publicité (Shell, Dunlop, Fujica) et dans la conception de pochettes de disques de jazz.

En 1959, il débute dans la bande dessinée pour un magazine médical.

Un des personnages secondaires de "NEUTRON"(son premier héros), série publiée dans LINUX en 1965, deviendra sa "super héroïne": VALENTINA., qui est le parfait sosie de l'actrice Louise BROOKS, et qu'il déclinera en neuf albums.

Dans l'univers érotique de CREPAX , on retrouve comme thème récurrent des histoires de filles abusées, victimes de la violence de la société des hommes, mais aussi toujours l'amour comme trame de fond.

Il n'est donc pas étonnant qu'il ait produit des adaptations des grands auteurs "classiques" de l'érotisme et du S.M. comme EMMANUELLE (d'Emmanuelle ARSAN), "JUSTINE" (de Sade), "LA VENUS DE FOURRURE (de Sacher-Masoch), "HISTOIRE D'O (de Pauline Réage), etc. ...

L'esthétisme graphique de CREPAX ainsi que la mise en scène minutieuse de ses images ont amenés certains critiques à comparer ses albums aux films de la "nouvelle vague" des années 60.

On l'a même surnommé "le Raphaël de la B.D."

Roland BARTHES qui a étudié son œuvre a défini celle-ci comme "une grande métaphore de la vie".

Guido CREPAX est parti rejoindre ses héroïnes en Juillet 2003.

P.S.: Il est l'un des très rares dessinateurs de bandes dessinées (sinon le seul) qu'apprécie AURORA... a qui je rends la plume.