BDSM Shibari Geisha en kimono.

Photo du Web.

 
 
« Rebelle et soumise », comme le chante Jean Ferrat, le BDSM permet de l’être.
Et ce n’est pas le moindre de ses paradoxes…
 
 
 
Mes couleurs sont le blanc et le noir
Et l’arc-en-ciel sur plaine en crue.
Mes totems sont les rêves et les
Grandes passions déraisonnables
Je hais les compromis et les demi-mesures,
Je suis folle à lier.
 
Ma taille s’affine de rouge
Et je deviens geisha
Toujours semblable et différente.
Je suis la perdition, le goût de l’interdit,
Je suis le plaisir, la luxure,
Je suis folle à lier.
 
Une rebelle sans toit ni loi
Mais qui pourtant ne veut que toi
Mais qui n'aspire qu'à tes liens
Mais qui cependant t’appartient.