BDSM soumise: Eniko Mihalik en couverture du calendrier Vogue France 2009 photographié par Terry Richardson.

BDSM soubrette: Alana Kuznetsova la pin-up du mois de janvier dans le calendrier 2009 de Terry Richardson pour Vogue France.

BDSM jeu de rôles: Jourdan Dunn en infirmière mois d'août du calendrier Vogue France 2009 photographies de Terry Richardson.

Scans de photos du calendrier Vogue France 2009 © Vogue France et Terry Richardson.

 
 
 
Voici revenu le mois des calendriers.
 
Comme on ne peut pas demander à ceux des pompiers ou des éboueurs qu’ils nous fassent « vibrer » et proposent le début d’une quelconque image BDSM ou simplement placée sous le signe d’Eros, certains attendent avec impatience « The Cal » (le calendrier Pirelli) ou autre.
 
Ma préférence, dans cette gamme d’objets laissés à l’inspiration de grands noms de la photographie « glamour » (ou « porno-chic », vous choisirez le qualificatif que vous voudrez), va à celui du mensuel « Vogue France » que je n’achète jamais qu’en décembre, précisément pour le fameux calendrier.
 
Il est donc sorti hier, avec le numéro double 893 de décembre-janvier, confié pour 2009 aux bons soins de Terry Richardson.  
Celui-ci n’y est pas allé de main morte, choisissant de revisiter tout l’éventail possible des clichés de pin-ups, à croire en le regardant qu’il s’est inspiré (ou a désiré faire un clin d’œil) aux célèbres dessins sur ce thème de Hajime Sorayama.
 
Les « fétiches » BDSM ne sont pas oubliés et dès la couverture, on retrouve ce que pourrait être « la soumise parfaite » dont je parlais hier, à travers cette photo de féline lapant son lait dans une écuelle, figurée par la superbe Eniko Mihalik.
 
Pour le reste, les mois les plus BDSM seront janvier avec Alana Kuznetsova en pur fantasme de « soubrette » et, pour les adeptes des jeux de rôles médicaux, août avec Jourdan Dunn en « infirmière » à faire damner le mieux portant des malades…
 
Si vous êtes seulement fétichistes des chaussures ou de la lingerie, alors ce sont tous les mois de l’année qui seront les vôtres!
 
Mais pour vous dire toute la vérité, vous pouvez aussi vous passer de ce calendrier cette année.
Terry Richardson n’y brille pas par son originalité (ou alors, il a eu une bonne dose d’humour au second degré qu’il va nous falloir partager avec lui pour afficher chez nous ce calendrier « pin-ups » qui n’a pas au final la personnalité insolite des images de Sorayama et que l’on verrait plutôt figurer dans une cabine de routier).
 
Il est vrai que je songe toujours avec nostalgie à celui de 2007, bel ouvrage de David Sims que vous pouvez revoir ici
 
Mais que mon regret ne soit tout de même pas une raison pour vous de vous mettre au calendrier de La Poste!