"Les sociétés animales et humaines mettent 
en place différents systèmes de différenciation
hiérarchique, qui peuvent être basés sur la naissance
(système aristocratique), la fortune, la beauté, 
la force physique, l’intelligence, le talent ... 
Tous ces critères me paraissent d’ailleurs également
méprisables ; je les refuse ; la seule supériorité 
que je reconnaisse, c’est la bonté. Actuellement, 
nous nous déplaçons dans un système à deux dimensions :
l’attractivité érotique et l’argent. Le reste, le bonheur
et le malheur des gens, en découle. Pour moi, il ne s’agit
nullement d’une théorie : nous vivons effectivement dans
une société simple, dont ces quelques phrases suffisent
à donner une description complète".
 
MICHEL HOUELLEBECQ