Fête de la musique: faites de la musique!

Photo D.R. (Auteur inconnu)

 
 
Il n’y a rien de moi dans les lignes qui suivent.
Je n’ai fait que traduire ce texte. Il provient d’un forum.
Je ne partage bien entendu pas son point de vue. 
Mais il me semblait intéressant de le faire figurer ici parce que je pense que le discours qui y est tenu est celui de bon nombre de membres des chats ou autres lieux de rencontres BDSM.
 
 
 
« Quelle sorte de relation est celle que l’on nomme le BDSM ?
Ce N’est PAS une relation en soi ; c’est une technique érotique très particulière et très variée qui procure une excitation sexuelle à des personnes qui ont la sensibilité adéquate.
La relation entre deux personnes engagées dans des pratiques BDSM n’est pas une relation intrinsèque au BDSM mais elle se superpose à celui-ci.
La relation peut-être totalement absente (deux personnes qui se rencontrent dans un club et qui jouent), ce peut être une relation d’ « affaires », dans le sens que deux personnes se fréquentent, font ou se font faire les choses qui leur plaisent, attendent un service comme l’on peut l’attendre d’un coiffeur ou d’un serveur de restaurant.
Il peut aussi y avoir une complicité érotique, divers degrés d’amitié ou d’amour (nous en sommes alors presque au « couple classique » et il peut y avoir de la haine, certains Maîtres ou Maîtresses (disons-le franchement) étant motivés par la rancœur et le mépris envers l’autre sexe.
Les différents types de relations qui interviennent entre les personnes qui ont un rapport BDSM créent la variété des scenarii, diverses opportunités ou problèmes pour les dynamiques BDSM pratiquées.
Les relations (amitié et amour) qui ont un contenu qui va au-delà de l’érotisme BDSM sont celles où les problèmes tendent à être plus nombreux que les opportunités.
On entend souvent dire que « le mariage est la tombe de l’amour », de la même manière on peut ajouter que « l ’amour est  la tombe du BDSM. »
 
 
 
 
Je n’ajoute rien à ce bestiaire. Il est suffisamment éloquent en soi.
 
Ah ! Si !
Faites de la musique…