Tableau Andrei Protsuk "Embrace"

Tableau © Andrei Protsuk

  

 
D’un début en « On joue à la bataille, je perds quand tu veux ! » (phrase-éclat de rire sans musique que l’on entend si l’on a la patience de laisser aller tout au bout l’album « Message Personnel » de Françoise Hardy) à une suite encore plus « personnelle » que je T’ai proposée cette nuit, « On joue à la bataille, je perds quand je veux ! », dis, quel moment as-Tu préféré ?