C’est la 20ème journée internationale contre le sida.
Vingt ans sont donc passés entre faux espoirs et triste bilan.
Le sida a déjà fait 25 millions de victimes dans le monde et 33,2 millions de personnes vivent avec le HIV. Ces chiffres alarmants soulignent la nécessité de rester vigilant face à l’une des épidémies les plus meurtrières de l’histoire de l’humanité.
 
Si cette épidémie touche avec fulgurance des continents éloignés et que la priorité consisterait à abaisser le coût des thérapies pour ces hôpitaux, dispensaires accueillant les plus nombreux et les plus défavorisés des malades, il ne faut pas oublier qu’elle sévit chez nous aussi et que la prévention est la meilleure des armes.
 
Vous voyez ici le spot télévisé de la Commission Européenne pour la Santé : « Chess Love : safe sex is a game for two ».
Il émane d’un concours organisé pour cette journée.
C’est Joanna Kollbek, une étudiante de 25 ans vivant à Cracovie qui en a réalisé le script :
 
« L'action se passe sur un échiquier. Le Roi noir tombe amoureux de la Reine blanche.
Il sort un préservatif mais l'emballage de celui-ci est déchiré, la Reine s'en rend compte et lui lance un autre préservatif.
Le Roi le met ... et voilà ! »
 
En l’absence du vaccin attendu depuis plus de 20 ans, c’est bien le préservatif qui demeure la protection la plus efficace.
Ne l’oublions pas, rappelons-le autour de nous, quelle que soit notre sexualité.
Hétéros, gays, BDSM etc., « Faites l’amour, pas la mort. »