BDSM on the blogs

                                                            Photo © Punch Stock

 

 

BDSM - Choses vues, lues, entendues, vécues (été 2007).

 

 

XI - Mail de XXX.

Objet: Ta soumission.

 

Soumise BDSM, Maître BDSM ?

Tout dépend de la manière de concevoir ces mots. Pour moi, ils contiennent d’emblée un pléonasme.

Car qu’y entendre d’autre que du BDSM dans ces « maître » et « soumise » quand ils vont par deux ?

« Maître » des forges ? « Maître » d’école ?

Offre « soumise » à conditions ? Oeuvre « soumise » à authentification ?

 

Depuis deux semaines, je ne recevais plus aucun courriel passant par l’e-mail de ce blog.

Cela me surprenait un peu, sans toutefois m’inquiéter.

Je me disais que la recrudescence de spams sur U-blog avait peut-être incité la plateforme à bloquer tout ce qui pouvait paraître de ce type.

 

A notre retour de vacances nous avions été plutôt dépités.

Juillet avait en effet envahi quotidiennement nos BAL de plusieurs exemplaires de la même lettre en provenance de différentes sources, ce que l’on appelle le « scam » : la veuve éplorée, le neveu désolé d’un haut dignitaire africain en exil vous invite à l’aider à faire transiter une énorme somme d’argent par un compte que vous ouvrez en déposant des liquidités de 2000 à 5000 euros (la mise varie selon le mail) et vous partagez ce compte avec l’exilé.

Lorsque l’argent aura rejoint le destinataire, vous en conserverez 25 pour cent.

La somme proposée est alléchante.

Mais vous aurez compris que si vous vous laissez tenter, vous en serez de vos 3000 ou 5000 euros.

 

Je cultivais donc quelques regrets devant ma BAL de blog vide mais sans leur accorder d'importance.

Il faut dire que je suis  très partagée quant à ce que je reçois grâce à ce weblog.

Il y a parfois quelques mails sympas que je serais triste de ne plus lire.

Mais la plupart du temps, ce sont des pourriels commerciaux de toute sorte, correspondant aux spams du weblog lui-même ou, plus tristement, des lettres de « lecteurs » qui font spontanément offre de candidature.

A tout, puisque ces « lecteurs » ne me lisent justement pas.

Ils sont Dominateurs, soumis, switch, libertins pur jus et tous ceux qui viennent m’offrir leur profil le font soi-disant en concordance avec mes propos sur mon blog.

C’est fou ce que le seul fait de voir écrit le mot « BDSM » sur une page web peut faire imaginer ou bien déclancher illico comme réaction pavlovienne.

 

Bref, après quinze jours de silence total sur ma boîte aux lettres bloguesque, je suis en mesure de témoigner que ce n’est pas U-blog qui a fermé les vannes ou découvert le « kaptcha » du siècle : les gens étaient tout simplement en vacances et j'ai aujourd'hui même reçu un mail!

 

Voici ce qui me parvient ce matin d’un aficionado qui a dû me lire avec toute l’attention que mes propos méritent.

L’objet du mail est clairement indiqué. 

C'est : « Ta soumission ».

 

Bonjour,

 

J’ai lu ton blog et pu me rendre compte que tu sembles une vraie soumise BDSM avec de l’expérience.

Tu m’intéresses mais je préfère te dire dès le début que je n’aime pas les femmes qui se disent soumise BDSM et qui en fait veulent se faire entretenir ou trouver un mari.

De moi, je n’ai qu’une chose à dire. Je suis depuis longtemps un Maître BDSM, j’ai des références et j’habite à côté de X…

Comme je ne crois pas aux longues discussions par mail, contacte-moi sur Messenger, j’y suis sous le pseudo de Maître XXX et nous pourrons rapidement organiser un rendez-vous où nous discuterons de l’évolution que je te propose.

J’espère te voir bientôt connectée.

 

Maître X.

 

No comment.

 

Maître X. écrivant sans fautes, sa missive est ici imprimée telle quelle sans retouches.

 

Amusant, non, comme elle me correspond tout à fait et quel fidèle lecteur me connaissant comme s’il m’avait faite j’ai là?

 

Bloguez BDSM, il en restera toujours quelque chose…