Vee Speers Bordello

 

                    BDSM Fetish Corset Vee Speers  

 

                    BDSM cravache Vee Speers

 

                      Fetish Vintage Bordello Vee Speers 

 

                      BDSM Bandeau Corset Vee Speers Bordello 

                                               Toutes les photographies © Vee Speers

         in « Bordello, a collection of photographs by Vee Speers »- Arcperiplus Editions.

 

 

Il y a deux ans, nous avons vu avec un émerveillement total l’exposition « Bordello » de la photographe australienne Vee Speers à Paris, à la Galerie du Passage.

Dans la foulée, nous en avons découvert le magique petit livre homonyme en faisant nos emplettes chez Jeanne Laffitte à Marseille.

On sait comment les choses se passent.

Dans une librairie, on accumule des trésors sur ses bras puis, quand vient le moment de passer à la caisse, on aboutit à quelques tristes renoncements.

Pour moi ce jour-là, la part de l’abandon, ce fut « Bordello ».

 

Je le regrettai tout aussitôt mais quelques jours plus tard, alors que je retournais le chercher, l’unique volume existant dans l’antre livresque avait disparu.

Pour ne plus revenir. Ni là, ni ailleurs.

Epuisé, même sur la Toile.

 

Est-ce de l’avoir demandé à chacun de mes passages parisiens à La Musardine ?

Toujours est-il que tout récemment, à notre dernière visite, il était là, en « import » (en anglais donc) frais émoulu des éditions Arcperiplus et en plusieurs exemplaires…

A ceux qui le chercheraient donc…

 

Il n’y a rien de nettement BDSM dans cette série de photos qui reconstitue, avec un talent précis et précieux, l’ambiance d’une maison close de la capitale dans les années 20. La photographe sait ce qu’elle montre, elle qui vit près de la Rue Saint Denis.

Elle le magnifie, l’ « onirise » simplement en lui donnant un aspect « vintage ».  

Le traitement de l’image est digne d’un Brassai avec toutefois la « manière spéciale » de Vee Speers, une certaine subtilité à jouer sur le flou pour créer un érotisme sensuel et diffus…

Le monde trouble de la maison de passe se transforme, devant l'objectif de Vee Speers, en un hymne à la féminité.

 

Je vous offre d’elle quelques-uns de mes fétiches BDSM, même s’ils ne sont pas les plus représentatifs du livre qui montre, lui, de nombreuses scènes de groupe pour restituer l’atmosphère du « bordel ».

Mais c’est mon choix à moi : corsets, bandeaux, cravache.

Des images pour alimenter mes fantasmes.

Les vôtres aussi peut-être ?