Des blogs BDSM, j’en connais des centaines sur le Web français.

Comme je n'y commente plus personne, je peux en parler librement sans risquer que qui que ce soit ne se reconnaisse et soit blessé par mes propos.

Il y a de tout donc.

 

Du bon bien sûr.

Les anciens tout d’abord, que je visite encore fidèlement : ils étaient des 20six à l’origine et lors de la calamiteuse migration de cette plateforme, ils sont devenus des Canalblog.

 

Puis des Canalblog nés "directement" Canalblog.

Là, c’est pure question de goût : il est ceux que j’aime et ceux que je n’aime pas.

Une simple notion d’émotion, de « feeling » partagé ou non.

Même s’ils sont à des années-lumière de moi, certains m’émeuvent…

Il me plaît d' y passer, muette.

Certains m’ennuient. 

Ceux-ci, je ne les survole  que très sporadiquement.

 

D’autres m’agacent.

Là, c’est plus pesant à porter. Je ne les lis donc plus du tout.

 

Cela va du dom prétentieux, du crétin satisfait à la soumise pleurnicharde, victime d’elle-même, soumise un jour, dé-soumise l’autre…changeant parfois d'avis deux fois sur la même journée.

 

Ou bien encore la soumise bêlante, celle qui écluse quatre ou cinq MMMaîtres l’an, qui chante les louanges de l’EEElu dès la seconde soirée de chat, s’en fait tout un film qui retombe comme un soufflé dans l’invective et la désolation pour remettre ça avec le suivant pas plus tard que le mois d’après et donne avec les mêmes mots du dithyrambe…une magistrale répétition des mêmes faits dans les semaines qui suivent.

Avec son corollaire, le  maître qui se plaint du mal qu'on lui a fait.

 

Il y a aussi ceux qui n’ont rien à bloguer et qui se contentent de publier les textes sacro-saints mais aussi ceux des « sites » célèbres sans en nommer les auteurs.

 

Ou les blogs créés en fanfare (vous allez voir ce que vous allez voir) mais qui ne dépassent pas la cinquième note.

 

On ne peut ignorer les blogs-fake qui passent malheureusement pour « réels », le plus connu étant « La vie de… » sur Blogg, un magma de textes cochons mal écrits et de mauvaises photos repiquées sur les pires sites du Net SM avec des centaines de commentaires d'onanistes… heureux.

 

Il n’existe, à ma connaissance, qu’un seul blog vraiment ordurier, très dangereux dans son concept, digne seulement (je le pense vraiment) de la poubelle sur une petite plateforme peu connue.

Isa en a très bien parlé ici sans le citer; je ferai comme elle: il ne faut lui apporter aucun auditoire.

 

Heureusement, pour faire contrepoids, on trouve aussi de très beaux weblogs qui  sont nés depuis quelques mois, petits bijoux de la Toile dont on attend beaucoup.

 

Et puis, enfin, il y a le comble !

Comique, vraiment.

Parce que tout ce catalogue plus haut, qu’on en pense ce que l’on veut, ça a tout de même, d'une manière ou d'une autre, trait au BDSM.

 

L’une d’entre vous, commentatrice ici parfois, vient de me donner l’u.r.l. du blog BDSM de référence sur les moteurs de recherche.

Si, si, juré, j’ai vérifié!

Que les robots sont bien des robots.

Parce que, là, c’est le coup de massue.

Pensez un peu: LE blog de référence!

 

Il est tenu par maître Dollar et soumise X. C’est déjà tout un programme.

Son titre, ensuite, est plus qu’éloquent. A la mode, à la mode... BDSM !!!

Ne désirant pas lui faire de lien, je donnerai son adresse en bas dans le premier commentaire de cette note.

C’est pour adultes, il y a un disclaimer et tout et tout…

 

Le seul problème étant qu’à part le nom du blog et le pseudo de ses propriétaires, le machin n’a strictement rien de BDSM.

C’est une série de posts quotidiens où la femme pose en… strings, bodys ou nuisettes.

Et c’est tout.

Croyez-moi, ça ne vaut même pas les pages d’un « Lui » des années 60.

Ni les photos érotiques sépia du XIXème.

Cela ressemblerait plutôt à la page promo de la dernière chance "Rabais Incroyables sur les stocks restants de lingerie 2000/2001" d'une très médiocre maison de V.P.C.

 

J’en suis morte de rire.

C’est vrai que ce blog est le comble du blog BDSM puisqu'il n'en est pas un.

 

Alors, on se demande s’ils ont choisi ce titre pour faire « de la visite » (puisqu’ils parlent de leurs « abonnés ») ou si vraiment ils pensent être BDSM.

 

Si c'est le second cas, c'est grave.

 

Pauvres de nous !  Nous avions déjà nos « lourds », il va falloir que nous fassions avec nos « contrefaçons »…

 

 

 

  

 

 

 

tags technorati :
Le lien tag ci-dessus est strictement réservé aux adultes.