Photo couv’ © Les Inrockuptibles « Sexe été 2006 » et Marine Peyre

 

 

 

Avant de nous quitter pour quelques semaines, en ces soirs qu’il nous reste, mes pages de pub et quelques bidules encore.

 

On commence par le numéro triple des « Inrockuptibles », intitulé « Sexe 2006 » et sorti aujourd’hui.

Pas par remords BDSM, parce qu’ils proposent une critique assez sympa du livre « Frappe-moi » de Mélanie Muller, que j’avais éreinté ici.

Non, je n’ai pas changé d’avis.

 

Pas non plus par regret BDSM pour leur page consacrée au récit « Ma reddition » de Toni Bentley (chez Maren Sell Editeurs), acheté et lu sur les conseils d’Idalie Félix mais dont je n’ai jamais pu me résoudre à publier la moindre chronique : c’est effectivement un texte sur la soumission, fort bien écrit au demeurant, mais centré sur une seule pratique,  ce qui en faisait pour moi un objet très à part.

Trop à part.

Le journaliste Arnaud Viviant réussit à lui rendre justice avec humour.

Tant mieux.

 

Pas pour la photo de couv’ non plus.

(Quoi que…Y a des moments où je me verrais bien comme ça ! Quand je passe sur mon blog,  tiens, ce « signe indien » il irait « comme un gant » pour certains de mes commentateurs, anonymes notamment ...)

Vulgaire?

Bah! Pas plus qu'eux.

La vulgarité n'est pas dans les gestes mais dans la façon de se comporter.

 

Non, ces Inrockuptibles d'été sont à prendre dans leur ensemble.

Pour le portfolio de David LaChapelle et celui du retour surprenant avec un nouveau livre, du flou-photographe de ma jeunesse, l’oublié David Hamilton…

Et tant d’autres.

 

Un bon article, « Le Bal des Faux-culs », autour du livre de Robert Muchembled « L’orgasme et l’Occident, une histoire du plaisir du XVIème siècle à nos jours », publié aux Editions du Seuil.

Un parmi des dizaines.

 

Un entretien avec Jean-François Davy l’auteur du fameux film porno culte « Exhibition » (pas vu, je n’ai jamais vu un porno de ma vie).

Disons-le justement.

Du porno, il en est pas mal question dans ce numéro mais sans complaisance : les Inrocks, ce sont Les Inrocks.

Mais j’avertis.

Simplement.

 

Plus intello et pas du tout porno, on conseillera « Le Point » hors-série Juillet-Août 2006 : Les Textes Fondamentaux de l’Erotisme : un pur joyau. (et oui, oui, on y cause BDSM et sado-masochisme, littéraire -à travers tous « nos » classiques à nous- mais aussi légal avec l’étude d’un cas par la Cour europénne des droits de l’homme.)

 

Enfin, totalement remarquable mais intello-issime « Le magazine littéraire » juillet-août 2006 : Le Désir, de Platon à Deleuze.

Là, le SM est à chercher en filigrane mais il est présent.

Le désir, le plaisir, ça parle encore, aussi et toujours, parmi tous les autres, des gens comme nous…