Dessin © Yui Toshiki

 

 

 

La canicule s’évapore et dans quelques jours ce weblog prendra ses vacances d’été.

Et « coquillages et crustacés »…

 

Avant de changer de sujet, un dernier fantasme ce soir où mon amour dort dans le noir du sommeil de l’homme épuisé (par le travail, qu’aviez-vous pensé !).

 

Je me voudrais fruitée, pulpeuse (ça, bien plus que je ne le suis) et même un peu sirupeuse avec le goût de l’exotique pour apaiser, sucre de nuit, l’une de ses soifs homériques…

Mango, mangue, presque une pêche dans laquelle on mord pleine bouche, qui nous rassasie de douceur et de rondeur quand on la touche.

Rubans noirs et talons aiguilles pour la chair crue du manguier : même en rêve, je suis liée…

C’est encore une métaphore.

Une de celles qu’on déshabille au premier souffle de l’aurore…

 

 

 

 

PS: Et je n’aurais jamais cru, moi, publier ici « un manga ».

Mais que ce site est joli, …