BDSM soumise abandon AURORAWEBLOG

                                                                        Photo © Juan Carlos Riva

 

 

Je suis parfois la nuit

Un nuage en suspens

Qui ne réussit pas

A se dissoudre en pluie.

Alors, je m’étends

Près de Toi en silence.

 

La nuit, Tu vas et viens.

Comme dans un éclair,

Tu exploses et imploses.

Je T’inhale

Et mes narines brûlent

Et mon cœur est en feu.

 

Chaque flèche que Tu décoches

M’est chère et tendre.

Je bois du miel

Même lorsque Tu es

Eponge de vinaigre

Ou acide citrique.

 

Ta main quand je m’y penche

Est eau de source,

Berceau d’enfance,

Coquille où j’appuie

Ma tête en flammes

Sur Ta paume, adoucie.

 

Tu es mon alcôve,

Mes portes de la nuit.

Là où je suis tourmente

Puis ensuite embellie.

Tu es où je commence

Ainsi qu’où je finis.