AURORAWEBLOG Picasso WomanWriting

                                        Tableau Picasso

 

« La vieille machine » est donc de retour.

Les ami/es comprendront qu’il s’agit du PC. Les « opposants » y liront « la blogueuse » et se désoleront…

Je retrouve mes pages à l’instant ( et déjà un super-plantage !).

Je ne suis pas venue ici une seule fois pendant ces trois semaines.

Le marché était ainsi conclu entre M. et moi : il passait sur le blog faire un peu de nettoyage et de « police » si besoin était mais ne m’en parlait pas. Comme une dent malade sur laquelle on veille à ne pas appuyer, une douleur vivace que l’on endort sous les antalgiques.

Il a signé pour moi la pétition électronique de l’EUCD contre le DADVSI qui se vote en ce moment à l'Assemblée ( et c'est justement d'Internet dont il est question!)

J’en redonne le lien, il n’est jamais trop tard...

 

Je n’ai donc pas « vu » Internet jusqu’à ce soir.

C’est un manque évident, on a beau se dire que l’on peut se passer de toute cette mécanique, c’est facile lorsque c’est une décision perso ou bien à l’occasion de vacances.

Quand ça vous tombe dessus involontairement, c’est moins aisé. On se rend compte qu’on est plus « accro » qu’on ne le croyait.

Le blog d’abord, une sorte de frustration rageuse et impuissante de ne pas pouvoir écrire ce qu’on voudrait quand on le voudrait.

Mais tout le reste aussi. Privés des infos habituelles, de ces moteurs de recherche auxquels on fait appel à toute heure du jour pour tout et n’importe quoi.

On retrouve à la place la presse et les dicos mais il n’y a pas à dire, l’instantanéité manque.

La télé ? Beurk… Alors, va pour la radio mais à ce moment-là, c’est le spectre de la non-interactivité qui pointe le bout de son nez.

Pour finir par faire un double constat : celui que la Toile, c’est tout de même la plus belle invention des trente dernières années dans le domaine de la communication et l'autre, que l' on est souvent « l’esclave » des choses les plus incroyables...

 

Je vais reprendre doucement. Je passerai peu à peu lire vos blogs.

Je vous remercie des messages pleins d’humour, d’amitié et de fantaisie que je viens de découvrir en guise de cortège à « Big Bug ».

Je ne répondrai pas à la polémique qui a eu lieu sur les commentaires sur l’avant-dernier post concernant le Sida : M. l’a déjà fait et je n’ai rien à ajouter sinon, comme je l’ai déjà écrit à maintes reprises, qu’il ne faut pas venir sur un site ou blog qui déplaît et qu’effectivement celui-ci est filtré et classé « rouge » par les logiciels de contrôle parentaux ( je suppose sur la base du mot-titre « BDSM » et non quant aux textes eux-mêmes qui sont tout sauf érotiques ). Les chérubins sont donc protégés et d'ailleurs, je doute fort qu'ils aient jamais pu trouver un quelconque intérêt à visiter ce lieu tout aussi fort que je doute que, y tombant dessus par hasard, ils n'y trouvent quelque chose de plus choquant ( tant dans l'écrit que dans les images ) que dans les pages consacrées à la vie privée et/ou sexuelle d'un quelconque magazine féminin comme il en traîne par dizaines chez les médecins. Ce sont les limites que je me suis toujours rigoureusement fixées ici.

 

Que le pseudo « Bobine » se rassure, je lui répondrai en revanche sur l’ancienne note où elle est venue « me chercher » en réveillant la vieille histoire mais ne pourrai le faire que dès que j’aurai remis de l’ordre dans des fichiers quelque peu malmenés…

 

Donc pour ce soir, juste un sourire complice à tous à l’heure du marchand de sable…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tags technorati :