Photographie © Guy Berthier

                                                                                                   http://bertoguy.free.fr

 

Je tiens à remercier chaleureusement le photographe français Guy Berthier de m’avoir fait confiance et permis d’utiliser quelques-uns de ses clichés sur ce blog. Voici ce soir le premier. Vous en verrez d’autres dans les semaines à venir.

Je vous encourage vivement d’ores et déjà à visiter le site de ce peintre de la féminité : Je, Tu , Elles.

 

 

En cuisine, fin et léger,

Il sert surtout pour bien lier

Saveurs âcres, saveurs sucrées

Vinaigrette et crème brûlée.

 

Il faut savoir bien manier

Ses lanières métallisées

C’est à la force du poignet

Qu’il amène au plus grand succès.

 

C’est ailleurs, dans le tout intime,

Que l’on trouve son homonyme

Le fin serpent de cuir levé

Qui siffle et puis qui fait danser.

 

Il faut savoir bien manier

Ses fines lanières tressées

C’est la souplesse du poignet

Qui lui inspire ses secrets.

 

Que ce soit l’un ou l’autre encore

Ils bruissent dans la maison,

Suscitant de savants accords,

Entraînant de douces chansons.

 

Tous les deux ont ça d’admirable

Qu’ils sont objets de volupté.

Qu’on préfère boudoir ou table,

C’est au plaisir qu’ils sont voués…

 

 

 

 

 

tags technorati :