The Snake Ghost

                                            Photo by Shimpansen

 

Ni Jim Morrison, ni Shakespeare ne sont pour rien dans ce conte divers…

 

 

Une étoile filante passée aux oubliettes. De mâles mots criant le mal des maux.

Que surtout il ne hante! Paillettes!!!

Recouvrir de bruit, vite…Tout de suite.

Que le cadavre hagard soit mis dans le placard!

Papillonnons en ces temps de papillotes.

Royaume des apparences, de l’absolue béance où la douleur esthétisée, retouchée, doit masquer la vraie souffrance.

Plaquer là dessus tout et n’importe quoi qui pourrait paraître or, dorure.

Ensevelir l’ordure.

Et faire comme si.

Trois, quatre dits écrits pour faire du rempli, passer la page aux archives du non lu.

 

D’ailleurs, là, ils se sont tous tu.

Ils n’avaient pas de mots, de jeux de mots, de commentaires à faire.

Un peu comme une gêne. Tout de même.

C’est ce qui arrive lorsqu’on est de l’autre rive et que l’on parle sans savoir de quoi on parle.

Il y a des ombres qui à elles seules font nombre.

Alors, les autres ont attendu.

Que l’orage passe. Que la reine glace de sa baguette-cravache la page désolée.

C’est fait.

Ni vu, ni connu

Retour à la gloriole.

Glory hole.

Rien de plus.