Source image "Jouez la différence"

                 Supplément à Libération des samedi 4 et dimanche 5/12/04

 

Un weblog frère ou plutôt sœur, situé quelque part dans une rue d’à côté ( que je vous conseille et même vous enjoins de visiter, si vous avez atteint l’âge de la majorité légale dans votre pays, l’entrée de cette rue étant réservée aux adultes) a fait son post d’hier sur  une page du « Supplément cadeaux » de Libération de ce week-end.

Elle y a trouvé un objet-canne détournable,  oniriquement du moins et bien sûr toujours dans le sens de nos pratiques.

Je me dois de la remercier à double titre : pour son site magnifique ( Je la lis tous les jours, elle est fine, sensible, immensément cultivée et pleine d’humour. Parmi tous les weblogs BDSM, c’est le seul que j’aime autant que le mien. Oui, oui, j’avoue …) et pour avoir découvert grâce à elle ce fameux cahier de Noël que j’avais déjà mis à l’écart sans même y jeter un coup d’oeil…

 

S’il n’a, en fait, aucune connotation sexy le catalogue en question a le mérite de nous présenter des choses étranges qui peuvent, en effet, nous faire rêver et montrer notre « esprit » de Noël tout à fait particulier…

 

Ainsi ces « miroirs-silhouettes » de World Style Design qui évoquent pour moi à la fois les marionnettes, allégories poétiques de notre « condition » choisie de jouet de nos tireurs de fils, mais aussi les plus beaux des « bondages par suspension » des Maîtres japonais.

 

Je ne pouvais pas la rater, cette image. Merci encore, Bricabrac !

 

On l’aura compris, si le bonhomme en rouge avec la  barbe blanche veut me faire plaisir…Et bien, qu’il en prenne deux, comme sur la photo ! Je les imagine déjà, tournoyant dans ma salle de bains et moi, me voyant par facettes, danser au bout des ficelles d’un marionnettiste toujours présent,  même en ses absences, dans le secret de mon intimité…