Photo du (toujours) fantastique Evgeny Shaman

 

Dédié à ceux qui , béants  de n’en avoir que des acides,

Volent les jolis mots sur les blogs et les publient ailleurs et sous leur nom…

 

Prendre de l’altitude

pour respirer un peu

voir les choses de haut…

 

Vues des toits,

certaines attitudes

certains mots creux

crient le faux.

 

Vue de Toi,

j’aime bien

être là

cadre plein.

 

Plein écran

vu de Toi

seulement.

Tout là-haut,

dis-m’en tant,

je suis Ton

scénario.

 

Je le suis

à la lettre,

regarde

à la fenêtre.

J’oublie

les dits mentants.

 

Vus des toits,

ils ne sont

que hallebardes

hussardes,

chiens de garde,

que bas maux

de qui n’a,

tu de voix,

pas de mots…

 

Vus des toits,

je les vois

qui volent

mes histoires,

racolent

sur les foires...

Ils se servent,

pas fiers,

par manque

de réserves

à la banque

de l’imaginaire…

 

C’est pathétique.

C’est tout sauf

érotique,

c’est … bof…

 

Toit brûlant.

En émoi,

vue de Toi,

je m’élève

et je rêve

tant et tant…

 

J’oublie

les dits mentants,

les mendiants,

les petits.