Parce que pour les amateurs éclairés, M. a publié « La Bible Du Flagellant », qu’il me soit permis d’y ajouter ce soir quelques petits mots rien qu’à moi, ceux de la flagellée…

 

 

L’air bouge,

Un claquement,

Une piqûre d’abeille :

Exactement pareil,

Sauf qu’elle se répète

Invariablement

Dans la mouvance rouge…

 

Mais je ne me plains pas

Même si je gémis.

La main qui vient à moi

Par ces coups qui me plient

Est cette main que j’aime

Et appelle en moi-même.