Le rajout “TYPEPAD: ON BRADE !!! » est au bas du post…

 

Quelques mots, une pause avant le vrai grand départ pour les vacances.

Nous rentrons de Paris, nous ne voulions pas rater l’expo Bourdin au Jeu de Paume.

Pas de PC, mais des cybers partout.

Pas difficile donc de suivre les derniers développements de l’ « affaire U-blog ».

 

Une surprise tout d’abord, le malentendu évident qui règne avec tous ceux qui veulent, sur tel ou tel autre site qui a publié un ou plusieurs billet(s) sur nous, U-blogueurs, nous venir en aide.

On nous écoute et on nous comprend mais généralement pour nous dire d’ « émigrer ». Certains nous conseillent d’autres hébergeurs, d’autres de construire nos sites indépendants.

CE N’EST PAS CE QUE NOUS VOULONS.

 

Il est évident que c’est ce qui risque de se passer. Il y en a beaucoup parmi nous qui se sont fait la patte sur U-blog et qui peuvent passer à ce second stade.

Et puis, « pour les nuls », restent effectivement les autres solutions de blogs, payantes ou gratuites.

Parmi les U-blogueurs certains choisiront aussi cette dernière possibilité.

 

Mais le malentendu réside essentiellement sur la notion de « communauté » : il apparaît clairement que, chez certains carnetiers parmi les plus connus, cette notion n’est en rien valide.

Pour eux, un blog est un outil technique où poser nos mots et rien de plus. Un « objet » virtuel en somme. Une démarche « virtuelle » aussi.

Et pourtant, chaque site hébergeur possède sa ou ses note(s) de couleur.

U-blog a la sienne. Elle a varié au fil des mois mais sans perdre son fil conducteur.

On est d’U-blog comme on est de Lyon….

Il y a quelque chose de familier et de non virtuel précisément qui se construit entre les blogueurs, des liens qui se tissent.

Paris, pour nous par exemple, cela signifiait cette fois-ci comme priorité passer une soirée avec un U-blogueur que nous connaissions de longue date de part ses mots.

Et bien, il n’ y a pas eu de vitre à briser pendant des heures, nous nous « savions » si bien grâce au blog…

 

Le blog c’est, Ludecrit ne me contredira pas, une affaire d’écriture.

Il y a des passerelles de site en site ( je lis autant 20six qu’U-blog) mais il y a aussi la « maison mère », la nôtre, celle où nous nous lions de plus près encore.

 

Alors, nous proposer de la quitter parce que la « politique » de ses dirigeants ne nous convient pas, ce n’est pas du tout la réponse que nous attendons. Même si c’est celle-ci qui l’emportera peut-être à la fin.

Cela signera la fin d’U-blog mais pas, comme certains le croient la gloire de Typepad ou de Six Apart. Cela signifiera alors un site déserté .

Et je ne pense pas que cela « fasse bien » sur une carte de visite de dirigeant d’avoir été le fossoyeur de son entreprise.

 

Il y a, nous dit-on, enrichissement pour Six Apart de 25000 nouveaux blogs à travers "l' achat d'U-blog".

Faites l’expérience de perdre un peu de temps : choisissez deux lettres de l’alphabet dans la liste "tous les blogs d’U-blog" et pointez combien sont actifs.

Appliquez la « formule mathématique » aux 25000 blogs et vous allez franchement rire.

 

U-blog, ce sont, en ce début d’été, au maximum deux cents blogs qui fonctionnent ( gratuits et payants confondus). Et encore tous ne postent pas régulièrement….

 

Six Apart a acheté beaucoup de vent. Si sur ces deux cents blogs, 30 passent un jour sur Typepad, ce sera le grand maximum. Et je ne crois pas même à ce nombre de trente.

 

Qu’est-ce qui tue et étouffe U-blog ? Le fait d’avoir maladroitement supprimé pour les nouveaux venus l’offre payante U-blog Plus  avec ses quelques fonctionnalités intéressantes ( catégories etc..) plus celles  que nous attendons toujours !!!!!

Les gratuits n’iront pas plus sur l’offre basique Typepad et cela pour deux raisons : soit ils militent pour le tout gratuit sur Internet et alors, ils sont à des années-lumières de la philosophie Typepad soit ils iront vers d’autres hébergeurs gratuits proposant plus de fonctionnalités.

 

L’ « affaire U-blog » aura révélé à beaucoup le nom et l’url des autres hébergeurs ou les possibilités de se construire sa petite hutte perso….

 

Alors, oui, nous sommes en difficulté mais "LLM" l’est plus que nous encore.

S’il sacrifie la plate-forme, il se positionne dans une attitude d’incompréhension totale de ce qu’est un blog. Et puisqu’il a bâti toute sa « réputation » là-dessus ( je pense aux six premiers mois de Loic Le Meur sur U-blog), ça la fiche vraiment mal.

Surtout quand on a le slogan qu’il a sur son blog et que l’on note « dans la réalité » son grand sens de la discussion !

( Rappel : Les minuscules sur la page d’accueil et la lettre d’Olivier Creiche à Rhalph, une fonctionnalité mise en place( MDR !)  et une attaque perso sur 24 heures, c’est tout de même beaucoup !).

Et quelle mesquinerie, quel aveu de petitesse d'âme...

 

Lorsque Loic a débarqué sur U-blog, je l’ai trouvé très actif, trop actif, trop bruyant, trop tape-à-l’œil mais il y avait Stéphane qui était là encore et je me disais que la passion créatrice du second contrebalancerait la passion commerciale du premier.

Aussi, ai-je tout d’abord choisi de jouer le jeu et j’ai répondu au sondage de Loic sur les fonctionnalités que nous désirions pour U-blog. Et, sincèrement, j’ai cru qu’elles viendraient.

 

C’est après, lorsqu’elles ne sont pas venues et à bout de patience, lorsque Typepad est arrivé, lui, que je me suis mise en colère. D’avoir été prise pour une truffe. Manipulée.

 

J’ai, il faut le dire, 10 ans de plus que Loic Le Meur, Olivier Creiche, JY etc…

Et des combines du style « je m’appuie sur un truc, j’utilise les gens pour parvenir à autre chose », j’ai déjà vu…

 

Cela ne m’aurait pas dérangée si les promesses faites à U-blog avaient été tenues. Que Typepad se créé à côté, qu’il fasse un tabac auprès d’un public tout désigné et de quelques U-blogueurs m’aurait laissée de marbre.

Ce qui m’aura fait monter au créneau, c’est toute cette manipulation qui commence en avril par des manœuvres de séduction ( l’offre magique à vie) et qui finit hier par ce qu’il faut bien appeler de minables tentatives de coercition.

 

En effet, nous-mêmes, M. et moi, avons cinq blogs créés de novembre 2003 à septembre 2004 et nous postons toujours en majuscules, quel que soit le sujet, par habitude, tout comme je fais prendre à mes élèves le titre d’un chapitre en majuscules, tout comme les romans ont généralement leur couv’ ou son bandeau en majuscules…

 

Pour ce qui est de reposter, nous le faisons tous : si j’écris au milieu de la nuit, je ravive dès que cela m’est possible le lendemain…

Et c’est vrai que pour des messages « d’alerte » sur le thème U-blog en ce moment, là encore, nous postons le plus fréquemment possible afin d’informer puisque cela n’a pas été fait.

Et cela n’a pas été fait.

Vous avez lu comme moi sur http://climbtothestars.org/archives/2004/07/15/six-apart-rachete-u-blog/ que même Stéphane Le Solliec ignorait tout du rachat d’U-blog par Six Apart le 14 juillet. C’est tout de même un peu gros , non ?

 

Accuser Rhalph de spam, m’en accuser demain puisque j’ai l’intention de reposter ce texte, c’est cela que je nomme une manœuvre de coercition.

 

Alors, au vu de ces actes, c’est vrai que je ne peux m’empêcher, métaphoriquement, de penser à Big Brother, c’est à dire au « 1984 » de George Orwell avec ses quatre ministères :

«  Le ministère de la Vérité, qui s’occupait des divertissements, de l’information, de l’éducation et des beaux-arts. Le ministère de la Paix , qui s’occupait de la Guerre. Le ministère de l’Amour qui s’occupait de la loi et de l’ordre. Le ministère de l’Abondance, qui était responsable des affaires économiques. Leurs noms, en novlangue, étaient : Miniver, Minipax, Miniamour, Miniplein. »

 

Et ses trois slogans :

« LA GUERRE C’EST LA PAIX.

LA LIBERTE C’EST L’ESCLAVAGE.

L’IGNORANCE C’EST LA FORCE. »

 

Et puis, une histoire comme ça, j’ai déjà connu, déjà vécu, tout pareil, autrefois. Alors… Je sais que cela n’a rien de rassurant, l’histoire des majuscules et du spam. Je vois, en bonne Sœur Anne, venir la suite !

 

En écrivant « LA LIBERTE C’EST L’ESCLAVAGE », j’en viens tout à coup à penser au fait que, avant de me blacklister de son blog, Monsieur Le Meur, sur quelques fils de discussion sur d’autres sites, s’est en effet « servi » de mes "préférences érotiques" pour tourner en dérision mon « action » sur U-blog.

Ses propos, si mon blog, au lieu d’être de nature BDSM avait été le blog d’une homosexuelle auraient, dans ces circonstances précises, pu être qualifiés de discriminatoires, ce qui n’a pas bonne presse de nos jours, la communauté homosexuelle étant de plus en plus « couverte » face à l’homophobie.

Le BDSM étant un petit enclos non honteux mais ne réclamant aucune reconnaissance de droits de part son hétérosexualité pour 85% des pratiquants, il est facile d’attaquer de manière d’ailleurs plus stupide qu’humoristique ( le don de l’humour n’est pas donné à tous en part égale) le contenu de mon blog pour me discréditer.

Lorsque je n’ai plus été « seule » à poster sur « U-blog_Six Apart », Monsieur Le Meur a changé son fusil d’épaule et a préféré me transformer en diva entourée d’un « fan-club » lors de quelques interventions sur des sites qu'il considère comme plus importants que le forum d'U-blog..

C’était vraiment prendre les U-blogueurs en question pour des imbéciles. Encore un beau "couac" Lemeuresque!

 

Sur les 5 blogs payés que je possède, il m’arrive de me demander « Et si tous mes posts, au lieu de les faire par AURORA, je les avais faits par celui qui fut mon tout premier blog (très « classique ») et que j’ai laissé  un peu de côté cette année tant je tenais au concept AURORA, il aurait fait quoi, Monsieur Le Meur ?

Aurait-il dit « publiquement » au mépris de toute discrétion : "autre blog d’AURORAWEBLOG, le bidule BDSM ? "

 

Big Brother  is watching us ?

Ceci demeurera un point d’interrogation pour moi.

J'ai en tout cas choisi de "paraître" par AURORA, peut-être pour montrer que ce blog n'était justement pas qu'un "bidule BDSM"....

 

Pour finir, je voudrais conclure là où j’ai commencé.

Que va devenir U-blog ?

Si les 25 « grands » blogueurs assidus( les blogs les plus lus, les plus vus, les plus commentés, payants ou gratuits) qui lui donnent ses lignes directrices s’en vont ailleurs, le site meurt.

Même sans les intimidations de Monsieur Le Meur. Même si c’est ce départ qu’il souhaite.

Ils en entraîneront d’autres et U-blog-Typepad, par ses tarifs très élevés pour celui qui commencerait un blog demain éloignera les candidats potentiels qui se tourneront ailleurs, vers les autres solutions aussi valables techniquement et moins coûteuses. La réputation d’U-blog peut se défaire en un mois comme elle avait mis des mois à se faire.

 

LLM n’en a pas mesuré les conséquences et je le lui répète encore une fois : être la cause d’une fuite en Egypte, être le bulldozer détruisant un site qui lui a donné sa popularité, est très très loin d’être bon pour lui.

Pas plus d’un point de vue national qu’international.

Il est peut-être encore temps de réfléchir, de remettre l’offre payante U-blog, de lui accorder les minimes fonctionnalités auxquelles il s’était engagé, de faire deux url distinctes U-blog et Six Apart / Typepad.

En bref, de laisser vivre cette communauté qui, même si certains nous rappellent que nous n’y étions pas « chez nous » mais «  chez lui », était néanmoins notre lieu choisi, notre espace d’élection.

 

Quant à ce que j’ai lu ce soir quelque part, «  fermer U-blog » pour que « Six Apart » puisse passer aux « choses sérieuses », cela avait beau être signalé comme de la provoc’, je ne suis pas sûre que les U-blogueurs seront sensibles à cet humour et à cet adjectif : « sérieuses ».

 

Quelques uns des blogs d’ici sont tenus avec un sérieux et une authenticité de tranches de vie non-virtuelles que beaucoup pourraient leur envier. Et s'ils trouvent leur écho dans le petit monde d’U-blog , cet écho le dépasse de loin et leurs liens vont bien au-delà du serveur dont nous défendons la survie.

 

17 h 12 jeudi 22/07

TYPEPAD : ON BRADE !!!

 

Que l’on n’aille pas dire que je ne lis jamais les blogs Typepad !

 

Aujourd’hui, dans ma ville, c’est la grande braderie. Comme il fait une chaleur d’enfer, comme je pars demain, et comme j’ai déjà été « rhabillée » ici et là, je décide de m’abstenir.

Je ne pensais pas qu’on allait me l’amener à domicile !

 

http://www.loiclemeur.com/france/2004/07/promo_d233t233_.html

 

L’offre à vie Typepad n’a pas eu de succès sur U-blog : on l’a prolongée du 31/05/04 au 31/12/04.

Comme Typepad ne rencontre pas plus d’amateurs hors-U-blog, voici donc l’offre bradée : deux mois gratuits et plus besoin de donner son numéro de CB pour s’inscrire.

 

Un U-blog qui foire, un Typepad qui ne démarre pas…

 

La crise, vous dis-je, la crise….

 

Doivent pas être heureux chez SixApart !!!!