Klodd s’en va. Il part pour créer son espace à lui à l’adresse suivante http://klodd.free.fr.

Comme l’ont fait Chiboum, Kaorukun, Parisiansmile et ceux que j’oublie.

Ses raisons, je les ignore et je n’irai pas les chercher.

Ce que son départ m’inspire est un nombre de choses infinies. D’abord, Klodd, c’est le premier blog d’u-blog que j’ai aimé.

Parce que c’était, malgré le titre « Histoires d’un humainsignifiant » tout de ce qui justement faisait sens. Le Klodd, c’est une écriture au papier de verre, à la toile émeri, c’est bien écrit et c’est toujours tellement vrai qu’à des années de lumière de « genre de vie différent », j’ai toujours eu l’impression que Klodd, il faisait partie de mes amis les plus proches.

J’aime l’écriture, celle qu’on fait avec les mots, comme le potier sort son vase de la glaise.

Klodd, c’est ça.

 

Quand il a voulu, en septembre, aller voir du côté de 20six comment ça tournait, j’ai supplié, manœuvré pour qu’il reste, pour qu’il comprenne qu’il fallait verser notre écot de un euro à Stéphane ( Le Solliec pour les nouveaux) pour son immense boulot…

 

Vous vous doutez bien qu’aujourd’hui, je ne lèverai pas la langue. Si Klodd s’en va, je le mets dans mes favoris et je lui souhaite la meilleure chance du monde.

 

Parce que voilà, j’ai fini par me faire à cette idée : la communauté des u-blogueurs est terminée. Un point c’est tout. Je n’ai pas bien su comprendre le scénar lorsque la team est arrivée. Je me suis réveillée trop tard pour que mon invective ait une quelconque valeur.

 

Pourquoi je parle de communauté ?

Parce que par exemple, Boblebidibul, tu sais, si je te connais, c’est au départ d’une réponse chez le Klodd et c’est le cas pour beaucoup d’entre vous. Les autres me viennent de chez Falo.

Klodd et Falo, les liens de Klodd et de Falo, ce fut « ma » petite communauté u-blog à moi, plus mes rencontres de hasard sur la « homepage ».

C’est si vrai que j’avais écrit à Backdoor - Gozilla ( encore un copain disparu), que dès qu’une possibilité de voyage sur la capitale se présenterait pour M. et moi , j’aimerais me faire une « tite bouffe » avec eux trois…

Et c’était cela, ce sens de communauté qui me faisait être si bien sur u-blog. Plus la question primordiale pour moi de la fidélité. Parce que pour le reste, il y des lustres que je sais que les blogs dont le concept se rapproche le plus du mien sont quasiment tous sur 20six.

 

Et c’est vrai qu’aujourd’hui cette communauté qui fut la mienne ici s’émiette. Je le constate. D’autres communautés prendront la relève sur U-blog. Je le souhaite, je le souhaite vraiment et sans doute même auront-elles autant de talent que celle que j’évoquais. Car c’est vrai, encore une fois que mes phares sur U-blog ce sont ( je n’arrive pas à écrire c’étaient) Klodd et Falo. Et qu’ils en ont, l’un comme l’autre du talent, et à revendre même…

 

Falo reste, heureusement. Moi aussi.

Mais, au fond, je reste pourquoi ?

Et si c’était à refaire ?

C’est une question que je me pose souvent ces temps-ci en ce qui concerne ma « vie virtuelle ». J’en revois des épisodes et je me demande si je referais pareil…

Est-ce que je referais du tintoin pour que les gens s’abonnent à U-blog en septembre ?

Oui, certainement, oui, pour Stéphane.

 

En décembre, sûrement pas ! Je me suis moi-même embobinée la citrouille avec la présence de Stéphane dans le staff , alors que rien, mais rien de rien, ne me plaisait dans le reste.

Et, raisons persos là encore, mais voilà bien trois semaines que Stéphane n’est plus dans l’équipe et s’est refait un blog perso…

 

Pour ce qui est de la « préhistoire » de ma vie sur le Web, il est des soirs où je me demande si je prendrais encore fait et cause pour le Vincent, François ou Paul censuré que j’ai évoqué dans un post.

Bah ! Comme on ne se refait pas, sans doute que oui, même s’il est venu me cracher à la face après.

Ce qui changerait, c’est qu’au lieu d’aller supplier le webmaster qui m’avait virée de me reprendre, comme j’ai changé et que je ne suis plus une petite fille qui se sent toujours fautive, je crois que devant ses accusations (fondées) de multiples pseudos, je lui enverrais le C/C du message perso où il m’expliquait comment les abonner par des mandats différents et le C/C de la page de son site où l’on indique la manœuvre à faire pour passer d’un pseudo à un autre. Et quant à ses accusations ( infondées) de manipulation, c’est à dire le fait d’être intervenue avec plusieurs pseudos (deux en fait) dans les forums ainsi que le fait que M. et moi, couple, postions sur le forum sans indiquer notre lien (curieux site de rencontres qui semblait vouloir faire accroire que les ban(c)s devaient êtres publiés sinon publics), je pense qu’aujourd’hui, je lui citerais tout bonnement les plus célèbres qui faisaient de même…J’ai dit LES plus célèbres ? Oh ! J’aurais pu écrire simplement LE plus célèbre, c’est à dire celui qui manipulait pour de bon ( parce qu’une manipulation, ça doit avoir un but et nous, nous n’en avions pas) des deux côtés, en ayant précisément eux-mêmes plusieurs pseudos et en se répondant en couple non déclaré dans les forums….

Le rapport de cette histoire avec le Klodd ? Et bien, c’est seulement que le sous-titre de son blog, c’était : « Le pouvoir absolu m’emmerde absolument »…

 

Mais la machine à remonter le temps n’existe pas, hélas…

 

Alors, pour en revenir à nos moutons, salut amical et fraternel à Klodd . Quant à moi, comme je suis une quiche pas capable de se faire un blog perso, et qu’en plus, je suis « habitudinaire », je reste sur U-blog, tant que le site dure… Et puis après, j’irai ailleurs, chez un autre hébergeur de blogs tout faits.

Sans aucun état d’âme désormais….