M COMME MANQUE 28 ( JE TE PRENDRAI JE PARTIRAI - RENE-GUY CADOU ) ...

 

Les mots de René-Guy Cadou sont toujours précieux… La musique de ce poète assez peu connu est particulière et changeante d’une œuvre à une autre. Nostalgie, chanson de geste émanent de ces vers-ci. A chacun de mettre sur ceux-ci ce qu’il veut. Moi, j’y mets une image « traditionnelle » du « cliché »  BDSM (dans tous les sens du mot ‘cliché’, bien sûr)…Pour ce qui est sûr, c’est que cette image-là est du très  regretté Helmut Newton…

 

 

Veux-tu, je te prendrai en travers de ma selle

Je te prendrai ou si tu veux te jetterai

Comme une bonne couverture de laine

Sur mon cheval je te prendrai

 

Je te prendrai à ta famille

A la fenêtre où tu souris

 

Je te prendrai à ta coquille

Douce perle de la nuit

 

Je te prendrai comme un long bain qui se prolonge

Très tard dans les après-midi d’été

Dans un haut-lieu couvert de feuilles ma colombe

Je te prendrai je partirai

 

Je partirai sans rien savoir du paysage

Ni des forêts d’automne traversées

La main posée sur l’encolure de ma bête

Comme un petit oiseau fâché

 

Je partirai pour mieux t’avoir à bout de course

Un matin dans la grande solitude des prés

Tu glisseras dans mes genoux comme une source

Je te prendrai je partirai.

 

 

René-Guy Cadou – Le Diable et son train – Editions Seghers 1949

 

 

 

PS : Et toujours ma note précédente :  Défendre notre U-blog: La Société Anonyme