ICONOGRAPHIE DE YANN MINH

 

M COMME MANQUE 4 ( L'ARAIGNEE - FRANCOISE ALLAIN )

 

Nous n’avons rien contre l’alliance BDSM et fantastique surtout lorsque celle-ci est parfaitement maîtrisée. C’est le cas dans cette nouvelle, «  L’Araignée » de Françoise Allain, dont nous vous offrons ce soir un bref extrait.

On doit par ailleurs à Françoise Allain deux pierres angulaires de ces dernières années en littérature BDSM, celles où elle raconte ses « Début » et « Suite » ( les guillemets étant bien sûr les titres de ces ouvrages).

En outre et pour des raisons tout à fait personnelles, l’un comme l’autre nous avons beaucoup d’estime pour Françoise Allain…

 

«  Elle avait un visage de femme, deux grands yeux verts. De longs cheveux noirs lui faisaient comme un casque et quatre bras ondulaient gracieusement autour de sa tête. Mais le plus étonnant était le reste de son corps. Deux jambes comme moulées dans du latex noir, brillant, et des seins de femme, extraordinaires de blancheur saillante hors du corset rouge qui enserrait sa taille menue.

 

Qu’était cet être maléfique ? Un hybride ? Une mutante ? Un être venu d’ailleurs ? Où était-il déjà sous l’emprise d’une drogue hallucinogène inoculée par l’animal qui l’avait capturé.

Il n’eut pas le temps de se poser plus de questions.

Elle était là, bien réelle. Il ne rêvait pas. Il sentit son souffle léger sur son visage et ses seins se balançaient à quelques centimètres de lui.

Qu’était-ce ? Qui était-ce ? »

 

 

L’Araignée - Françoise Allain -  in

« Caprices de femmes » - Pocket 2004 -