M COMME MANIERE ( L'ART ET LA MANIERE 4 ) ...

Pour qui ne l’aurait encore compris, toute une partie de mon blog est une interrogation sur les rencontres virtuelles et par extension sur le virtuel lui-même.

 

Je me demandais hier pourquoi « les couples (que j’avais vus se former sur un chat) n’avaient pas tenus »…

Je n’ai pas plus de réponse aujourd’hui.

Parce que j’avais le sentiment que ( je parle pour des gens de notre âge) la rencontre virtuelle en commençant par là où l’on finit généralement donnait toutes les chances, tous les meilleurs auspices à une relation.

Dans la « vraie vie », on met des mois ou des années à se « dire » réellement sexuellement tels qu’en nous-mêmes face à notre partenaire. Il arrive même que l’on n’arrive jamais à se dire.

Le biais d’un « chat » fait que d’emblée on sait « comment » est l’autre… Il ne peut y avoir de faux-semblants.

 

Il est bien évident que je produis cette réflexion en éliminant d’office les faux « chatteurs » qui viennent en ces lieux raconter n’importe quoi c’est à dire , allez, 75% du flux…

Je parle des autres. Ils sont donc « dans leur réalité vraie » et n’ont plus qu’à remonter l’histoire à l’envers, c’est à dire qu’ils partent d’une « énonciation sexuelle » pour finir par le « coup de foudre «  et non l’inverse comme d’habitude.

J’avais pensé que lorsque ce coup de foudre arrivait « au bout » du virtuel, il avait bien plus de chance de tenir face au temps que les autres… J’accordais donc en cela paradoxalement au virtuel un fort potentiel de « vérité ».

Il semblerait que je me sois donc trompée. (Rassurez-vous, ça ne me fait pas peur pour nous).

 

J’avais très vite compris qu’en revanche, se rendre en couple déjà constitué sur un chat était un grand risque. Ce côté ivresse devant le supermarché des possibles a fait voler en éclats plus d’un duo…très vite ou plus lentement mais pas virtuellement en tout cas….

 

Une interrogation encore qui déborde les histoires de couples à proprement parler et qui est celle de la puissance du virtuel à faire ou à défaire une réputation.

Je me suis fait proprement démolir autrefois sur un site BDSM dont j’ai été radiée.

J’ai déjà expliqué comment et pourquoi, du moins en ce qui concerne « ma vérité ».

Il y avait bien sûr, une autre possibilité de lecture des « faits », si l’on peut dire (puisque les « faits » se réduisaient à avoir écrit sous plusieurs pseudos sur des forums), qui me prêtait une intention malveillante en cela , UN de ces textes était en effet une critique de la « politique éditoriale » du lieu en ce temps.

 

Mais si l’on transpose à U-blog, c’est un peu comme si avoir écrit ici au sujet des élections sur mon autre blog « AURORARCHIVES » et non sur celui-ci était vu comme une « manipulation » ou idem le fait d’avoir plusieurs blogs, ce qui est le cas de nombre d’entre nous. De plus, au moment des faits, je n’étais pas l’unique à avoir plusieurs pseudos et à les utiliser et je reste persuadée que des gens ( les « noms célèbres » de ce site) savaient cela.

Or, à l’époque, pas une personne n’a pris, non ma défense, mais seulement « relativisé » les choses ou essayé d’entrer en contact avec moi pour se faire une opinion personnelle.

 

Et aujourd’hui encore, pour ces « noms célèbres » , je ne suis que « cela »… Pas un d’entre eux ne m’adresserait ( m’adresse) la parole s’il me rencontrait ( rencontre) dans la vie réelle en sachant qui j’étais virtuellement.