Parfois je me sens si frêle

Si désemparée

Une fée qui aurait perdu ses ailes

Pour voler

 

Une chanson qui se tait

Au bout de la rue

Une cigale étonnée

A l’hiver venu

 

Une ligne qui s’épuise

Toute l’encre bue

Une légende qui se brise

Une reine nue

 

Mais si Tu me vois

Je vole pour Toi

Mais si Tu me touches

Je chante pour Toi

 

Mais si Tu es là

Avec Ta bouche

J’écrirai pour Toi

Puisque Tu es Roi…