Brel disait que « L’humour [était] la forme la plus saine de la lucidité ». Il faut croire que certains ne connaissent pas Brel et pas l’humour non plus.
Encore moins la lucidité.

A 24 heures du carnage, en ce jour de deuil national, de minute de silence et en attendant les rassemblements de samedi et dimanche, ces images et dessins parus ici et là sur le Web qui sont la récolte de mon fils (et vous verrez qu’elle ne manque pas de sens)…

 

Liste des victimes du massacre du 7 janvier 2015 à Charlie Hebdo.

 

Charlie Hebdo Le deuil français 8 janvier 2015

 

Charlie Hebdo massacre Plantu

Charlie Hebdo, le 11 septembre français.

Zep Je suis Charlie

Charlie Hebdo et le Prophète.

Astérix Je suis Charlie

Charlie_Hebdo Lutte à armes égales.

Tohad Je suis Charlie

 

Où est Charlie?

 

 
 
 
Et de ma part :
 
une phrase de Wolinski :

 « Etre scandaleux, c’est dire aujourd’hui ce que tout le monde dira dans dix ans. » 

 
une de Tignous :

« La caricature est un témoin de la démocratie. »

 
une de Cabu :

« Il n’y a pas de limites à l’humour qui est au service de la liberté d’expression car, là où l’humour s’arrête, bien souvent, la place est laissée à la censure ou à l’autocensure. »

 
une d’Honoré :

« Je ne méprise que deux sortes de gens, les salauds et les cons. »

 

et celle-ci, que l’on pourrait dire prémonitoire de Charb en 2012 :

« Je n'ai pas peur des représailles. Je n'ai pas de gosses, pas de femme, pas de voiture, pas de crédit. Ça fait sûrement un peu pompeux, mais je préfère mourir debout que vivre à genoux. »