BDSM AURORAWEBLOG Sculpture Fatina Fatata Fatale Domestica Corrado Bonomi 1998.

 

BDSM AURORAWEBLOG Sculpture Corrado Bonomi Fatina Fatata Fatale 1999.

 

BDSM AURORAWEBLOG Sculpture Corrado Bonomi Fatina Fatata Fatale 2004.

Toutes les sculptures © Corrado Bonomi.

 
 
Mieux vaut des femmes au foyer repassant vêtues de vêtements fetish ou dignes du plus sexy dress code BDSM que des « ménagères désespérées » !
C’est ce que semble s’être dit Corrado Bonomi.
 
Bien avant la série télévisée des « Desperate Housewives », l’éclectique sculpteur italien s’est lancé dès 1997 dans une collection de miniatures qui continue encore à ce jour, les « Fatine Fatate Fatali », que l’on pourrait traduire à la va-vite « Les (petites) Fées Enchantées Fatales » (allusion aux ailes que ces créatures de rêves portent toutes).
 
Moi qui hais les travaux ménagers, l’entretien de la tanière familiale qui guette justement le dimanche la femme -BDSM ou pas- qui travaille en semaine, j’avoue que je me suis fait plaisir à rêver sur ces images qui ne manquent ni de sel, ni d'humour.
 
Bon d’accord, il me faut bien convenir qu’ailes ou pas, la « baguette magique » de la dernière petite fée présentée ici évoque bien plus la « Domina » dompteuse que la douce « soumise ».
 
Et l'on n'ignore pas qu'en règle générale je ne porte pas les « Dominas » dans mon cœur (sinon la petite Très Grande Dame qui est l’exception à la règle).
 
Mais je vis de plus en plus (même ma vie de « blogophage ») sous le signe « fatal » des « calottes qui se perdent », j’en ai déjà clairement fait mention sur ce blog.
 
Alors qui sait si je ne me mettrai pas, un jour ou l’autre, à me vouloir « fée » de cette manière moi aussi?
 
Et à prendre des cours de cravache.
Au lieu de dépoussiérer le dimanche…