Berlusconi dans la campagne publicitaire Bâillon Rouge pour la marque de ruban adhésif Tesa 2008

 

George W.Bush dans la campagne publicitaire de l'agence Heads "Propaganda" pour le ruban adhésif Tesa 2008

Visuels Silvio Berlusconi et George W. Bush © Tesa™ et Heads "Propaganda"

 
 
 
Les pratiquants BDSM connaissent bien l’usage du « tape », (le ruban adhésif).
On l’utilise en particulier pour faire des bondages.
J’avoue être peu calée sur ce point car mon homme, marin dans l’âme, ne fait confiance qu’aux cordes, ce qui convient parfaitement à la Japonaise que j’ai dû être dans une autre vie…
Ce même ruban peut aussi faire fonction de bâillon, minimal mais efficace, filtrant feulements et gémissements.
 
Las ! Dans le monde actuel, ce ne sont pas les soumis/ses que l’on aurait le plus envie de priver de parole.
Hors BDSM, hors de tout jeu érotique et dans la série des « calottes qui se perdent », nous nous devons de reconnaître que ce sont les hommes politiques qui, puisqu’ils ne savent plus tourner sept fois la langue dans leur bouche avant de parler, devraient être « scotchés » avant de proférer des âneries phénoménales.
 
Le ruban adhésif Tesa™, qui n’en est plus à ses premières armes (il nous « colle » depuis l’enfance), vient de lancer une fort pertinente campagne publicitaire sous le nom de « Bâillon rouge ! », allusion au « carton rouge » des matchs de foot.
Sous le slogan « The world needs a tape like it ! » (Le monde a besoin d’un ruban de ce genre !), il applique celui-ci dans une belle largeur vermillon sur la bouche de quelques-uns de nos plus célèbres hâbleurs « d’Etat » afin de leur boucler la boîte à camembert !
 
Les lettres sur les images n’étant pas très visibles, je vous les détaille un peu.
 
On ne sera pas étonné de retrouver au premier rang de cette publicité « Sua Emittenza ».
Berlusconi, qui s’est déjà proclamé "Jésus-Christ de la politique", n’en est pas à une fanfaronnade près.
L’agence publicitaire Heads Propaganda, chargée d’organiser ces visuels par Tesa™, a su aller chercher l’une de ses plus belles formules.
On l’a cueilli sur le vif, déclarant « Je suis le meilleur leader politique d’Europe et du monde ! »
Rien que ça ?
Bâillon rouge !
 
George W. Bush, gaffeur impénitent, ne pouvait être laissé de côté.
Heads Propaganda  l’a saisi dans l’une de ses plus fameuses bourdes.
L'anecdote se déroule en juin 2006 durant une conférence de presse donnée par le Président.
Peter Wallsten, journaliste du Los Angeles Times, au moment de poser sa question, garde sur son nez ce qui paraît être des lunettes de soleil...
Georges W. Bush avise l’homme qu’il ne connaît pas et lui lance : « Oh ! Tu te crois où, toi ? Tu ne vas pas poser ta question avec ces lunettes. Les téléspectateurs verront qu’y a même pas de soleil ce matin… »
Malheureusement pour Deubleviou, il a ce jour-là exercé son humour lourdingue aux dépends d’un homme de presse... aveugle.
Lunettes noires ?
Bâillon rouge !
 
José Socrates, Premier Ministre portugais et Hugo Chavez, Président du Venezuela ne sont pas plus épargnés par Heads Propaganda.
Ce sont eux qui complètent la série des quatre visuels.
Fouillez bien le Net et vous les trouverez !
Votre amusement n’en sera que plus grand.
 
On a oublié Sarkozy, me direz-vous !
C’est vrai et je le regrette.
Mais l’agence Heads Propaganda est située au Brésil et je crains que les stupidités dites en France depuis un an (cette note sera ma seule contribution à ce triste « anniversaire ») ne soient pas parvenues aussi loin : notre Roi n’est qu’un Roitelet aux yeux du Monde.
 
A vous donc la liberté et le divertissement de vous souvenir de votre « sarkoziade » préférée ("Casse-toi, pov' con !" pour moi) et de lui mettre le…bâillon rouge !
Et si rien ne vous revient, n’oubliez pas qu’il vous reste…Putain ! Quatre ans !