I COMME IMAGE ( OU LES LITANIES DU RESSENTI 1 )...

 

BONDAGE ...

 

Je serai sage comme une image…

 

Mettons que ce sera la nuit, parce que je la préfère au jour.

Je serai immobile. Pas un muscle de moi ne tressaillira.

Je me laisserai dériver. Je m’abandonnerai totalement à Toi. Je ne serai que confiance.

Je deviendrai sculpture. Je me sentirai glaise, marbre ou métal tout le temps de Ton ouvrage. Je serai la matière qui prolongera Tes mains, je serai uniquement ce prolongement de Toi.

Je serai à ce moment-là NOTRE amour.

 

Les cordes se noueront en rapide ballet tout autour de moi. Leur vitesse brûlera parfois ma peau au passage mais pas même un gémissement ne franchira mes lèvres.

Les liens se resserreront autour de mes poignets, de mes cuisses, de mes chevilles, de ma taille, de mes seins.

Je croirai même par moments sentir les nœuds entamer la chair de fruit de mon sexe, si fort que je craindrai que la pulpe n’en jaillisse et se répande en rouge incarnat.

 

Mais rien, seulement mon film intérieur, projection privée de mon ressenti…