BDSM offerte

                                                              Photo © Photosight

 

 

 

Recommencer, en revenir à savourer l’attente, cette forme excitante de la peur.

Sentir à nouveau la douleur entraîner le plaisir, amener à l’intense, sans plus aucun contrôle.

 

Mes mains marquées de rouge et mes fesses aussi se souviennent des cordes qui les ont immobilisées, du cuir qui les a fustigées, des chaînes qui les ont enserrées.

 

Mon corps laisse maintenant mon esprit chercher les mots, photographier les émotions.

 

Mon corps a gagné.

Ni soumis, ni dominé.

Aimé.

Choisi et choisissant.

C’est lui qui a épanché mes paroles, mots de lascivité ou supplique. 

Il a été la matière qui a exprimé dans les larmes, dans les cris, dans les tremblements, dans la sueur, son existence.

La mienne.

 

Mon corps est l’autre nom pour désigner ma vie.